30/01/2006

Jardiner avec la lune

 

CALENDRIER LUNAIRE DU JARDINIER

 

L'observation de l'influence de la lune remonte à la nuit des temps.

Même si aucune étude scientifique ne vient étayer ces observations, suivre ces conseils ancestraux pleins de sagesse seront bénéfiques à nos travaux.

 

Jardiner avec la lune implique de jardiner nature, donc sans apport chimique. L’utilisation de produits non naturels, annihileraient les effets bénéfiques de la lune.

 

La lune n’est pas un astre générateur de lumière, mais un immense réflecteur de la lumière solaire. Elle ne reflète qu’une partie des ondes lumineuses émises  par le soleil.

Le mouvement de la lune :

 

            

 

En plus du cycle de 29 jours 12 h 44 min que nous connaissons bien de la lune, appelé phases lunaires dont nous voyons les croissants croître de jour en jour, il y a un mouvement moins perceptible, bien que très important, qui est la hauteur de la lune sur l’horizon. Vue de la terre, dans nos régions, la lune semble monter et descendre entre 20 et 60 degrés par rapport à l’horizon. On pourrait comparer les effets de la lune sur une lunaison comme les 4 saisons solaires annuelles. Cette montée et descente complète se fait suivant un cycle de 27 jours 7h 43 min.

Ajouter à cela que l’orbite de la lune autour de la terre, n’est pas un cercle mais une ellipse parcourue en 27 jours 13h 18 min, cela complique sérieusement nos calculs.

 

    

 

Heureusement, des astronomes matheux ont pris les choses en main et nous fournissent des données précises et précieuses.

Dans ces éphémérides, nous pouvons trouver :

-         Les phases visibles de la lune croissante et décroissantes, allant de la nouvelle lune à la pleine lune et retour.

-         L’élévation de la lune. Les divers mouvements combinés, vu de la terre, vont donner deux points d’inversion. Quand la lune traverse l’écliptique, au moment où la lune monte sur l’horizon, c’est le nœud ascendant ; on dit à ce moment que la lune est montante et par opposition nœud descendant pour la lune disparaissant sous l’écliptique.

-         La distance écliptique terre-lune. Le périgée et l’apogée vont augmenter ou diminuer la puissance de l’attraction lunaire et va donc renforcer ou diminuer la puissance de rayonnement lumineux et magnétique de la lune. On peut avoir une lune au périgée en période de lune descendante, idem pour la lune montante.

 

 

 

Pourquoi la lune influence t’elle les plantes ?

 

Tout simplement comme sur tous les liquides présents sur terre, à l’exemple de la mer, il y a des marées montantes et descendantes.

Pendant la période de lune ascendante, la sève monte et on s’occupera alors de la partie supérieure: taille des arbres, arbustes, rosiers ... en début de cette période, récolte des fruits, des feuilles et des  fleurs, tout ce qui touche la partie aérienne des végétaux, tous les semis,

Durant la période de lune descendante, la sève descend et c’est alors la partie basse ou souterraine qui va accaparer notre attention : récolte de tout ce qui est racines mais aussi cette période favorable à l'enracinement ; plantations, transplantations, rempotages, puisqu'elle concerne la partie souterraine des plantes donc les racines.

Concernant les phases :

De la nouvelle lune à la pleine lune on va favoriser les soins aux plantes. Traitement insecticides, traitements bactéricides préventifs, engraissements avec des recettes de purin, compost naturel ….

De la pleine lune à la nouvelle lune favorisez les travaux de la terre, préparation du terrain en vue de nouveaux massifs, gazon etc. ...), taillez vos arbres ou arbustes dont ont veut réduire l'ampleur.

Le gazon : tondez-le en lune décroissante et descendante et en un jour non feuille : sa pousse en sera ralentie.  Faites le contraire quand vous voulez stimuler sa pousse. Respectez ce principe pour les tailles de vos arbres et arbustes.

 

Certains puristes de l’agro-luno-biologie poussent plus loin ces investigations astrales en utilisant le passage de la lune à travers le zodiaque. Sans réfuter, une certaine influence astrale des autres planètes sur nos légumes, il existe des tables, même sérieuses, reprenant soit le passage réel astronomique devant les divers constellations, et d’autres qui jouent sur les influences astrologiques du zodiaque en tenant compte des quatre éléments que chaque signe représente.

-         Elément Feu (bélier-lion-sagittaire)  serait des jours fruits et semences.

-         Elément Terre (taureau-vierge-capricorne) serait des jours racines et écorces

-         Elément Air (gémeaux-balance-verseau) serait des jours fleurs

-         Elément eau (cancer-scorpion-poisson) serait des jours feuilles.

 

Voici quelques exemples :

En période de semis et jour racines : on sème les graines de carottes, poireaux, céleri…

En période de plantation et jour fruits : on va planter des arbres fruitiers, noisetiers, framboisiers, tomates, fèves, fraisiers, potirons, courges ...

Feuilles : salades, choux, artichauts, choux fleur, arbustes sans fleurs (haies), ciboulette, gazon, lierre, conifères…

Fleurs : toutes les fleurs, rosiers, tous les arbustes à fleurs...

Racines : pommes de terre, radis, betteraves, céleri rave, échalotes, plantes à bulbes....

 à suivre ...

 Micha

 

12:26 Écrit par micha | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

27/01/2006

Le PERSIL, condiment ? légume ?

PERSIL (Petrocelinum sativum)

pers1.jpg 

Le persil est une ombellifère de la famille des apiaceae connue en cuisine comme assaisonnement aromatique et garniture, le persil est moins connu sous la dénomination de plante médicinale; partie utilisée: Feuilles, fruits, racines.

Autres appellations : Ache des rochers,  persin.

 

Le persil est une plante bisannuelle de 25 à 80 cm de haut, très aromatique au froissement, à odeur caractéristique. Les tiges, striées, et les feuilles sont glabres (sans poils). Les feuilles, vert luisant, sont doublement divisées, surtout celles de la base, les feuilles supérieures ayant souvent seulement trois lobes étroits et allongés. Les fleurs, d'une couleur jaune verdâtre tirant sur le blanc en pleine floraison, sont groupées en ombelles composées comprenant 8 à 20 rayons. Les ombellules sont munies d'un involucelle à nombreuses bractées. La racine, du type pivotant, allongée, est assez développée.

 

IL EXISTE TROIS VARIETES DE PERSIL

Petroselinum crispum var. neapolitanum, le persil plat ou persil de Naples, persil commun,  ou encore persil simple, à feuilles plates et peu découpées : il est le plus parfumé ;

Petroselinum crispum var. crispum, le persil frisé qui est très vert et moins goûteux ;

Petroselinum crispum var. tuberosum, le persil tubéreux ; persil nain frisé, plus rare.

 

pers5.jpg

 

HISTOIRE

 

Petrocelinum provient de petros, pierres et selinum, herbe aromatique ; donc l’herbe aromatique qui casse les pierres. Cette dénomination fera son utilité dans les soins des calculs du rein. Le persil contient un sel si pénétrant, qu'il corrode le verre; car si l'on trinque des verres à boire dans de l'eau où l'on a lavé du persil ou si on y laisse tremper quelques feuilles, pour peu qu'on appuie sur ces verres en les nettoyant, ils se brisent en morceaux. 

Pendant longtemps associé à la mort, on en décorait les tombeaux. Néanmoins, Héraclès le choisit pour réaliser ses couronnes.

Par la suite, on va considérer que le persil balaie les résidus morbides des dépités, des désespérés victimes des jeteurs de sort. 
 Le persil serait d’origine sarde où on le trouve à l’état sauvage dans le maquis.

 Pline et Galien parlent du persil dans les préparations culinaires. Les Romains en donnaient aux gladiateurs avant les combats pour augmenter leur force, éveiller la ruse et stimuler les réflexes.

Les romains donnaient du persil dans le fourrage des chevaux, ils ne l'utilisaient que lors des festins soit pour le manger ou pour prévenir de l'ivresse. Ils en faisaient des guirlandes dans le but d'éloigner les mauvaises odeurs et les mauvais esprits.

Pendant les grandes épidémies, docteurs, infirmiers et brancardiers mâchais du persil pendant leurs interventions.

 

 

PROPRIETES

 

Le persil est un aliment alcalinisant.

Il est très peu énergétique : 28 Kcalories pour 100g de persil.

 

Composition

83  % d'eau

6  % de fibres

4.4 % de protéines

0,5 % de lipides

1.7 % de minéraux

4 % huiles essentielles (feuilles et tiges supérieures)

 

vitamines (en mg pour 100 g) :

A  : 7

B1 : 0,14

B2 : 0,3

B3 : 1,3

B6 : 0,2

B9 : 0,17

E : 2,5

C : 200

 

minéraux (en mg pour 100 g) :

Potassium : 800

Calcium : 200

Phosphore : 70

Sodium : 44

Magnésium : 40

Fer : 5.5

Manganèse : 1,2

Zinc : 0,6

Cuivre : 0,13

 

huiles essentielles (en mg pour 100 g) :

- Myristicine : 2,8  surtout dans la racine et les graines; diurétique et évite les gaz dans l’estomac ; en grande quantité, hallucinogène.

- Apiol : 2,5 allyl dimethoxy méthylènedioxybenzène ; surtout dans les feuilles et les graines ; appelé aussi camphre du persil ; c’est un toxique du foie et des reins ; utilisé autrefois concentré pour provoquer l’avortement.

- Safrol : 2,3 allyl tetramethoxy benzene ; en grande quantité toxique hépatique.

 

Pour donner un ordre de grandeur : une pincée de persil haché pèse environ 1 gramme.

 

 

pers7.jpg

Le persil est une plante de toutes saisons.  

La racine se cueille au printemps, la semence se récolte au mois d'Août, et les feuilles en tout temps. 

 

PHARMACOPEE

 

Usage interne

 

Le Persil est chaud et dessicatif; apéritif, diurétique et hépatique. 

Le persil est un ramoneur ; il agit dans les différentes obstructions de l’organisme : poumon, foie, rate, reins et vessie.

Le persil est apéritif  et résout la cachexie ; état d'affaiblissement profond de l'organisme, lié à une dénutrition très importante. La cachexie en elle-même n'est pas une affection, mais un symptôme dont les causes sont diverses.  Elle peut être la conséquence d'une anorexie (diminution ou perte totale de l'appétit).

Le persil est diurétique, il agit au niveau du foie (soigne la jaunisse) et des reins  (il dissout pierres et lithiase), il rétablit le flux des voies urinaires et chasse les vents. Son action diurétique est favorable à résoudre l’œdème et la cellulite.

Le persil est un excellent dépuratif sanguin.

Le persil régule le flux menstruel.

Le persil calme la toux et atténue l’asthme.

Sa richesse en vitamine B et C ainsi que la myristicine en font un remède de choix pour franchir le cap de la ménopause et de l’andropause.

 

Pourquoi payer si cher, en pharmacie, des produits activateurs de la sexualité tant masculine que féminine ?

  • faire chauffer 1 litre d'eau
  • ajouter 4 tasses de persil frais haché
  • retirer du feu et laisser infuser 1 heure
  • filtrer et réchauffer sans laisser bouillir

Dosage: 2 tasses/personnes, 20 minutes avant les activités sexuelles.
Attention: il ne faut pas en abuser!

 

On trouve en pharmacie et en magasins de diététique des jus de persil. Ne pas en abuser, car les concentrations en oligo-éléments et de même en produits toxiques sont beaucoup plus grandes que celles que vous absorberiez en consommant normalement la plante.

 

Usage externe

 

Le persil résout les tumeurs chaudes, et spécialement les contusions des yeux.

En shampoing,  il empêche les cheveux de tomber.

Les feuilles de Persil sont résolutives et vulnéraires; c'est pourquoi on les applique avec grand succès sur les coupures même profondes et sur les contusions après les avoir frottées entre les doigts. 

Le Persil est bon pour adoucir et résoudre les hémorroïdes, étant pilé et échauffé, on en fait un cataplasme.

Tonifie les muscles utérins après l'accouchement.

Il fait perdre le lait des nourrices étant mis sur les mamelles, c’était de coutume de se servir de ce remède, pour sevrer leurs enfants.

L’infusion de persil à l'eau de pluie fait disparaître les taches de rousseur.

 

JARDINAGE

 

En cuisine, on utilise surtout le persil plat pour sa saveur et le persil frisé pour la décoration. Le persil bulbeux est cultivé pour ses racines.

 

Type de sol

Plante de climat tempéré, qui préfère les sols bien ameublis et riches en humus.

 

Méthode de culture

La levée des graines de persil est très longue et assez capricieuse. Il est recommandé de faire tremper les graines au préalable dans l’eau tiède durant une nuit, afin de hâter la germination. Il faut compter trois mois entre le semis et la première récolte.

C'est une plante très sensible aux gelées. Il est possible alors de la semer en pot et ainsi continuer à en profiter tout au long de l’hiver.

Si le plan a passé l’hiver à l’extérieur, la deuxième année, les tiges montent rapidement à graines et les feuilles deviennent plus dures. On peut retarder ce phénomène en pinçant les axes floraux.

 

Certaines variétés de persil ont été sélectionnées pour leur racine comestible : le persil à grosse racine ou persil tubéreux. Sa racine charnue, à chair blanche, est de la taille de la carotte ou du panais, environ 15 cm.

 

punaise4.jpgLes maladies et insectes nuisibles du persil

On ne connaît pas de maladie typique au persil. Les limaces, les escargots et la mouche de la carotte sont les principaux ennemis du persil. Au moment de la floraison, les fleurs et les graines sont envahies par la punaise arlequin, elle perfore de son rostre les graines en formation pour en pomper le suc. Elle y abandonne aussi ses œufs.

 

 

 

 

Le persil à feuille plate existe à l’état sauvage, mais attention, car il ressemble très fort et peut être confondu avec la petite ciguë (Aethusa cynapium) qui est une plante assez toxique.

 

GASTRONOMIE

 

Le persil est en majorité considéré comme un condiment. Le persil se mange généralement cru et est ajouté au moment de servir à table. De ce fait il garde intacte ses propriétés minéralogiques et vitaminiques.

Le persil plat, le plus aromatisé, est ajouté cru et finement coupé dans de nombreux plat. Le persil frisé, est utilisé en bouquet pour la garniture, ce qui n’empêche pas certains de le consommer. Il fait partie du "bouquet garni" (le thym, le laurier et le persil) de toutes les potées. C’est l'aliment vedette du "taboulé".

Le persil bulbeux se préparent comme le navet ou la carotte et sont utilisées dans les soupes et les ragoûts.

Sa racine charnue, à chair blanche se consomme comme la carotte; elle peut servir dans le pot-au-feu ou en légume d'accompagnement.

 

Ses feuilles récentes répandues sur l'eau des étangs ou des fontaines, recréent et réjouissent les poissons malades. 

 

Pour garder un excédent de persil, le passer au four à basse température. Une fois séché, conservez le dans un bocal hermétique. Le persil séché a un taux de calcium et de potassium considérablement plus élevé.

Petit plat frais pour bambin à partir de 6 mois et à tartiner pour les grands.

 

1/2 tranche de jambon blanc

5 cuillères à soupe de fromage blanc

1 dizaine de petits radis roses (doux de préférence)

2 feuilles de salade

3 branches de persil plat

1 cuillère à café de jus de citron

Épluchez les radis.

Nettoyer et laver salade et persil

Passez le tout au mixeur pour obtenir une pâte onctueuse.

 La panade est prête.

Pour de plus grandes quantités tenir compte des proportions.

Pour les grands ; cette tartine de fromage blanc, s’accommode parfaitement d’une bière Belge la Kriek (bière à la cerise du nord).

 

Micha

11:53 Écrit par micha | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

25/01/2006

Se Soigner aux petits oignons

OIGNON  (Allium cepa)

 

La maxime « être soigné aux petits oignons » est bien connue et véridique, le texte qui suit vous le prouvera abondamment.

Légume, condiment, plante médicinale, beaucoup de chose pour cette racine bien connue de tous. Il est blanc, il est rouge, il est gros, il est petit autant de qualificatif pour cette même racine.

L’oignon est un bulbe de la famille des liliacées Les tiges sont vertes, rondes et creuses, légèrement aplaties et ornées de boules de fleurs blanches ou rouges.

L’oignon est de la même famille qu’un autre cultivar, l’échalote, mais aussi ail, ciboule, ciboulette, poireau…

On récence actuellement environ 700 espèces de sortes d’oignons de par le monde. Rares sont les recettes qui ne comportent pas d’oignon.

 

                                 oigon2.jpg 

 
HISTOIRE
 

L'origine géographique de l’oignon est incertaine et se perd dans la nuit des temps. Certains trouvent son origine, tout comme le poireau au Proche-Orient. C'est un légume ancestral qui a été répandu partout dans le monde. Déjà cultivé en Egypte et en Mésopotamie 3000 ans avant Jésus-Christ, on attribue à Christophe Colomb son introduction en Amérique. Le fait que l’oignon se conserve et ses propriétés anti-scorbutiques connues de longue date en on fait un aliment préféré des marins.

À travers les âges, on a attribué à l'oignon de nombreuses propriétés médicinales : antiseptique, antiviral, anti-inflammatoire, expectorant, diurétique (cru), laxatif (cuit), antirhumatismal, stimulant circulatoire, hypoglycémiant, etc. On l'a utilisé dans une multitude de préparations pour soigner toutes sortes de maux : cuit dans le lait contre les troubles digestifs et respiratoires, en lotion pour favoriser la cicatrisation ou même la pousse des cheveux, ou encore suspendu au-dessus des portes pour protéger contre la peste. L'oignon fait partie des remèdes de traditions médicinales qui s'emploient sous forme de décoction, d'infusion et de jus, ainsi que cru, cuit ou rôti.

La production annuelle actuelle est estimée à 44 millions de tonnes d'oignons par an dans le monde, ce qui place ce légume au second rang des produits maraîchers, immédiatement après la tomate.

 PROPRIETES 

Il est très peu énergétique : 49 Kcalories ou 206 kJ pour 100g d’oignon.

 
Composition
 87  % d'eau

2  % de fibres

1 % de protéines

0,5 % de lipides

10 % de glucides essentiellement des fructosanes.

 

vitamines (en mg pour 100 g) :

 A  : 0,05B1 : 0,1B2 : 0,05B12 : 0,013E : 0,14C : 25 pour l’oignon blanc et 7 pour les communs que l’on consomme toute l’année. 

minéraux (en mg pour 100 g) :

 Potassium : 170Souffre : 50Phosphore : 35Calcium : 25Manganèse : 0,15Fluor : 0,04Molybdène : 0,01Sélénium : 0,01 
Autres substances notables
 

une huile essentielle analogue à celle de l'ail, diverses diastases, acide citrique, acide phosphorique et acide acétique, ainsi que des flavonoïdes principalement la quercétine .

 

INDICATIONS

 

La partie utilisée est le bulbe, mais pour les oignons frais, on peut utiliser tant le bulbe que la partie verte.

Utilisé cru, en salade, l’oignon grâce à son taux élevé de composés volatils soufrés, est un antiseptique puissant. Il convient donc parfaitement contre les infections des tissus digestifs, pulmonaires ou cutanés.

L’utilisation clinique de l’oignon est en pleine expansion, de plus en plus d’essais cliniques humains sont réalisés afin d’accroître nos connaissances à son sujet. L'oignon est une plante tellement complexe et renferme une telle quantité de substances potentiellement actives que les chercheurs hésitent encore à identifier un ingrédient actif spécifique auquel ils pourraient attribuer les effets observés.

L'oignon pourrait favoriser la  différenciation cellulaire. Comme les cellules cancéreuses ont perdu la faculté de se différencier, elles se multiplient de façon anarchique. Selon des chercheurs japonais, l'huile d'oignon pourrait, dans une certaine mesure, « rééduquer » ces cellules et contribuer à empêcher cette multiplication anarchique.

Bien qu'on ne dispose pas actuellement de données cliniques permettant de démontrer l'action hypoglycémiante de l'oignon et de déterminer la dose thérapeutique optimale, on estime généralement que la consommation de 20 g d'oignon frais, trois fois par jour, pourrait contribuer à faire baisser les taux de glucose sanguin et ainsi servir de traitement dans les cas de diabète.

Les propriétés hypo-lipidémiantes de l'oignon sont bien établies et pourrait convenir pour la prévention des maladies cardiovasculaires. De nombreuses  études sur son activité anti-plaquettaire sont en cours.
La Commission E et l'Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l'efficacité de l'oignon pour traiter le manque d'appétit et pour prévenir l'athérosclérose.

 

Contre indications

 

Le diabète est une maladie grave dont le traitement nécessite un suivi médical. Bien que l'autotraitement avec des plantes réputées antidiabétiques soit reconnu efficace, la prise simultanée pharma et plantes,  peut entraîner de graves conséquences, notamment en interagissant avec les médicaments hypoglycémiants classiques.

 

Attention pour nos amis à quatre pattes :

l'oignon que l'on utilise dans nos cuisines peut être toxique pour les chiens. Il faut donc être très vigilant à ne pas laisser les oignons à leur portée et à ne pas donner une nourriture contenant beaucoup d'oignons (restes de table ...). L'oignon n'est généralement toxique que s'il est consommé en assez grande quantité.

 
Intérêt nutritionnel
 

On délaissera les oignons présentant des germes, des taches humides ou des coups. Conservés en lieu frais, sombre et sec, les oignons peuvent se garder plusieurs semaines.

 

Les pôles d’intérêt principaux des oignons sont :

 

De faible apport calorique, long à digérer, riche en fibres, c'est un des aliments minceur les plus appréciés et utilisés.

Sa haute teneur relative en vitamine C, E et B (y compris la B12) et la provitamine A, en font un aliment indispensable à la croissance et à  l’entretien de l’organisme entier.

En plus, sa teneur en sélénium est reconnue et suffisante pour limiter le vieillissement prématuré des tissus.

L’importance des fibres dans le processus de digestion est bien connu avec ses 2 %, l’oignon est dans la catégorie des meilleurs légumes, tant cuit que cru.

La grande quantité de potassium et les glucides essentiellement sous forme de fructosanes en font un légume qui tient au corps et est excellent diurétique surtout rénal. Il est donc indispensable dans les régimes amaigrissants.

Dans les cas d’anorexie, étant donné sa complexité minéralogique et vitaminique, il traite le manque d’appétit.

  

PHARMACOPEE

 
Usage interne
  
  • Affections urinaires
  • Anémie
  • Antibiotique
  • Antifongique (les mycoses)
  • Dommages causés par la nicotine
  • Fermentations intestinales
  • Lithiases urinaires
  • Manque d'appétit (inappétence)
  • Prévenir l'athérosclérose
  • Régulation du cycle menstruel.
  • Renforce les défenses immunitaires
  • Vermifuge
 

-         Consommer chaque jour 50 g d'oignon cru ou du jus extrait de 50 g d'oignon cru.

 
  • Maux de gorge et rhume
 

-         Préparer un sirop en faisant bouillir pendant 5 à 10 minutes 100 g d'oignon haché dans 200 ml d'eau.

-         Filtrer.

-         Ajouter 1 c. à soupe de miel et faire mijoter jusqu'à l'obtention d'un sirop épais.

-         Prendre de 4 à 6 c. à thé par jour.

 
Usage externe
 
  • Antifongique (les mycoses)
  • Brûlures
  • Crevasses
  • Infections cutanées (abcès, furoncle, etc.)
  • Panaris voir article séparé : panaris
  • Piqûres d’insectes.
  • Plaies cutanées
  • Verrues
 

-         Frottis d’oignon coupé , ou de jus d’oignons que l’on peut trouver dans les magasins de diététique. La fine pelure blanche, que l’on trouve directement sous la peau brune quand on épluche l’oignon, peut servir de cataplasme.

 
  • Hémorroïdes

-         Cataplasme d'oignon frais haché pour soulager la douleur.

 
  • Abcès, furoncles, panaris

-         Cataplasme d'oignon cuit.

 
  • Brûlures mineures

-         Mélanger de l'huile végétale à de l'oignon cuit et appliquer en cataplasme.

 
  • Repousse des cheveux

-         Le jus d’oignon, appliqué  deux fois par jour, sur le crâne de gens ayant eu la pelade, ont un succès de repousse capillaire dans 87 % des cas testés.

 

JARDINAGE

 
Type de sol
 Le sol doit être léger, sableux et bien drainé. Ne pas utiliser de fumier frais. Le ph doit être neutre. On choisira un lieu bien ensoleillé, mais maintenir le sol humide.  C’est dans cette ambiance chaude et humide que l’oignon concentrera le maximum de minéraux et vitamines. L’humidité doit provenir d’apport d’eau extérieur et non du sol. 
Méthode de culture
 

Les périodes de culture varie tout au cours de l’année et dépendent de l’espèce que l’on désire consommer. Le fait qu’il existe plus de 700 espèces répertoriées, donne un éventail de possibilité de culture en toute saison et suivant des rythmes de production différents.

Nous retiendrons 3 espèces essentielles :

-         L’oignon « blanc de Paris » à consommer frais ou en conservation dans du vinaigre.

-         L’oignon « turbo » gros oignon jaune de conservation longue.

-         L’oignon  « rouge » au goût prononcé et piquant

Des cousins de l’oignon,  qui possèdent également des caractéristiques chimiques et phytothérapiques identiques peuvent être facilement cultivés :

Pour la préparations de plats étuvés et relever la saveurs des viandes, on utilise souvent l’échalote en place de l’oignon.

Pour les salades, on utilise soit l’oignon blanc soit la ciboule.

L'oignon peut être élevé comme une plante annuelle ou bisannuelle selon que vous le mettez en culture en automne ou au printemps.

   oigon3.jpg                                 

Les semis partant des graines est possible en automne pour les régions ou l'hiver est doux, sinon les semis se font dès le radoucissement en mars ou en avril. Les graines seront semées en rang espacés de 10 cm et par la suite éclaircissez vos rangs en laissant une dizaine de centimètres entre chaque pied.

Les oignons blancs sont de moins bonne conservation mais ils assurent la consommation de printemps. Semez donc les oignons blancs entre le 15 et le 31 août; vous les replanterez en planches à fin septembre début octobre.

Le repiquage des oignons blancs se fait à l’automne alors que le repiquage des oignons jaunes ou rouges peut se faire tout au long de l’hiver jusqu’au printemps, sauf pendant les périodes de gelée. Les oignons de couleurs se conservent très bien une bonne partie de l'hiver et bon nombre de cultivateurs arrivent très bien à faire le pont entre les oignons jaunes et l'arrivée des blancs.
L’espace des lignes de repiquage est de 20 cm. Les caïeux doivent être poussés dans le sol, mais pas enterrés.

Les oignons de couleurs sont récoltés en une fois quand leurs feuillages sont fanés. Laissez-les se sécher au soleil un ou deux jours. Vous pouvez tresser leur feuillage pour les conserver suspendus.

Pour obtenir des graines, il faut replanter de gros oignons au printemps suivant, ils monteront à graines. L’avantage des graines sur le repiquage des caïeux réside au fait des maladies et parasites que peut amener des caïeux étrangers dans vos cultures.

L'oignon perpétuel appelé aussi oignon à tondre, ressemble à la ciboule. Sa principale qualité est de ne pas monter en graines. On peut donc le récolter tout au long de l’année. On déguste  la bulbille et les feuilles. L'oignon perpétuel ne se multiplie que par division de touffe au printemps. L'oignon perpétuel se déniche dans les jardineries.

 Les maladies de l'oignon:


Le mildiou, les pourritures (sclérotiniose et bactériose) et le botrytis peuvent occasionner des dégâts aux cultures.

Lutte : pulvériser à la bouillie bordelaise.

 Les parasites:


Le trips et la mouche de l'oignon sont les principaux ennemis de cette espèce.

Lutte: arroser 3 fois par semaine avec une infusion de tanaisie pendant la période mi-avril et la fin juin.
Il faut, pour préserver les plantes respecter une bonne rotation de culture ; ne replanter des oignons que tous les 3 à 4 ans au même endroit.

Capucines et tagètes sont des remparts efficaces pour protéger les cultures d’oignons.

 

GASTRONOMIE

 

Il convient de couper les extrémités coriaces du collet et de la radicelle pour éviter les morceaux trop amers ou durs.

L’oignon tant sous forme légume que condiment est indispensable pour une nourriture saine et équilibrée. L’oignon peut même servir de garniture comestible sous forme d’oignons grelot sautés et ou glacés.

Un oignon coupé et resté quelque temps à l'air devient nocif.

Il ne faut donc jamais mettre en réserve, pour un usage ultérieur, la partie d'un oignon qui n'a pas été utilisée.

Comment éviter le chagrin de la ménagère ?

Couper l'oignon en deux et le faire tremper dans de l'eau salée.

 

Soit entiers, en rondelles, en rouelles ou morceaux dans les salades et crudités,  ou encore légèrement rissolés pour accompagner viandes ou légumes, les oignons se préparent à toutes les sauces et sont parties intégrantes de nombreux menus.

SALADE GRECQUE

Les grecs utilise l’oignon cru.

La célèbre salade grecque, contrairement à la coutume touristique, ne comprend traditionnellement ni laitue, ni concombre, mais uniquement de l'oignon cru, de la tomate, du fromage feta et des olives noires. Accompagné d’une délicieuse miche de pain grec, pain blanc est parfumé aux olives, à l'huile d'olive et à la menthe et arrosé d’un vin « retsina fino » bien frappé. Pour rappel, ce pain contient lui-même un gros oignon rouge émincé par pain d’un kilo.

 La traditionnelle soupe à l’oignon

5 oignons

4 pommes de terre

2 gousses d'ail

1 l d'eau

Sel et poivre

Fromage emmenthal râpé

 

Eplucher les oignons, les pommes de terre et l'ail.

Tout couper en morceaux

Mettre le tout dans une casserole et ajouter l'eau et du sel.

Faire chauffer à feu vif, jusqu'à ce que les légumes et pommes de terre sont cuits.

Mixer le tout.

Saler, poivrer selon les goûts.

 La même mais diététique

On remplacera le fromage par des croûtons grattés d'ail et les pommes de terre par deux petites courgettes.

 

Cette soupe est célèbre pour ses vertus contre « la gueule de bois » à l'aube des jours de fêtes !

 

RECETTE WALLONNE DE MARMELADE D’OIGNON

Pour 3 à 4 bocaux de marmelade. 

700 g d'oignons rouges

250 g de cassis (groseilles noires)

15 g de beurre

150 g de sucre cristallisé

25 cl de vin rouge  Pelez les oignons, puis émincez-les.
Mettez fondre le beurre dans une casserole à fond épais.
Ajoutez l'oignon émincé suivi immédiatement du sucre cristallisé.Couvrir et cuire à feu très doux durant 30 min.Ajouter le vin rouge et les baies de cassis.Porter à ébullition, puis laisser cuire, couvert à feu doux encore 30 min.Verser encore chaud dans vos pots à confiture. Fermer les couvercles après 5 min.


Vous pouvez servir cette marmelade légèrement réchauffée au bain marie avec le gibier accompagné de pomme de terre rissolées : plates de Florenville ou de cornes de gattes ; le tout arrosé d’un bourgogne de bon millésime.

Autre suggestion gourmande : cette marmelade d’oignon accompagne le foie gras qu’il soit d’oies ou de canard avec des toast ; le tout agrémenté d’un mont Bazillac de bonne cave.

 

LE ROLLMOPS OU HARENG AU VINAIGRE

Cela peut faire sourire, mais le rollmops, revendiqué tantôt par les hollandais, tantôt par les belges est un aliment très complet sur le plan vitamine autant que sur le plan des minéraux. Le hareng apporte les compléments vitaminiques qui sont faibles dans l’oignon et vice et versa. De plus le hareng est riche en protéines (20%) facilement assimilable par l’organisme.

Les harengs bien frais sont nettoyés, sans tête ni nageoires et dont on a levé toutes les arêtes.Ils sont frottés au gros sel puis couvert de vinaigre, avec les assaisonnements désirés, variant d’une région à l’autre : poivre, bouquet garni (persil, laurier et thym), baies de genévrier, clous de girofle, graines de moutarde, cornichons, carottes…Après 2 jours, on retire les harengs de la marinade et on les farcit d’oignons coupés en fine rondelles, on les enroule et les transperce d’une brochette de bois pour les maintenir enroulés.On replace ce qui est devenu le rollmops dans sa marinade où il peut être maintenu couvert pour sa conservation. Après 2 autres jours il est prêt à être consommé.

Le rollmops se mange souvent avec du pain de froment au levain car l'acidité du vinaigre et de l'oignon sont atténués. Une bière, telle la gueuse, accompagne favorablement ce copieux et complet repas.

 

Micha

17:27 Écrit par micha | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |