10/02/2006

Le POIREAU c'est aussi une médecine

Pas que diète le Poireau
 

POIREAU  (Allium porum)

 

 

 

Bien connu des ménagères et des gastronomes de la nouvelle cuisine, le poireau est peu connu comme plante médicinale. Pourtant, Hippocrate disait que le poireau favorisait la diurèse, relâchait le ventre et arrêtait les éructations.

HISTOIRE

 

L'origine géographique du poireau reste incertaine, certains trouvent son origine au Proche-Orient. C'est un légume ancestral qu'on considère comme un dérivé du poireau des vignes ou ail d'Orient, ramassé dans les champs et sur les talus.

En effet, proche parent de l'ail et de l'oignon, le poireau  est lié depuis toujours à l'histoire des civilisations.
Assyriens, Chinois et Egyptiens consommaient et aimaient le poireau. Les Hébreux aussi : on affirme que durant la fuite en Egypte, ils regrettaient trois choses, les concombres, les melons... et le poireau ! Quant au pharaon Chéops, il offrait des bottes de poireaux pour récompenser ses meilleurs guerriers.
Mais l'histoire de ce légume reste surtout attachée à l'empereur Néron, que l'on surnommait "le porrophage", tant il appréciait le poireau : utilisant les vertus bien réelles du poireau pour calmer la toux et adoucir les cordes vocales, il prenait chaque jour force bouillons de ce légume.
Le poireau aura aussi son heure de gloire "guerrière", lorsque les Gallois furent victorieux dans une bataille décisive... au cours de laquelle, pour se reconnaître, ils avaient arboré un poireau fiché dans leur chapeau ! C'est depuis ce temps que le poireau a été adopté comme emblème par le pays de Galles.
Le poireau était particulièrement prisé au Moyen-Âge, quand les productions alimentaires se trouvaient limitées. Après une période de relatif dédain, il a été redécouvert par les virtuoses de la nouvelle cuisine... et par tous les amateurs de saveurs typées et appétissantes.

 

PROPRIETES

 

Il est très peu énergétique : 35 Kcalories pour 100g de poireau.

 

Le poireau (partie blanche et verte) contient en moyenne :

 

Composition

 

90,5  % d'eau

3,5  % de fibres

2 % de protéines

0,3 % de lipides

4% de glucides dont 1,5 g de fructose, 1,2 g de glucose et 0,7 g de saccharose.

 

vitamines (en mg pour 100 g) :

 

A  : valeur moyenne 0,5 (vert : 2 ; blanc : 0.02)

B1 : 0,1

B2 : 0,06

B3 : 0,5

B6 : 0,2

B9 : 0,02

E : 0,9

C : 28 pour le vert (tombe à 15 à la cuisson) et 18 pour le blanc

 

minéraux (en mg pour 100 g) :

 

Sodium : 5

Potassium : 240

Calcium : 100

Magnésium : 18

Fer : 1

Cuivre : 0,05

Phosphore : 45

Manganèse : 0,2

Zinc : 0,3

Chlore : 25

Souffre : 72

 

INDICATIONS

 

Les poireaux s’ébouillantent à feu doux dans l’eau légèrement salée, toujours à découvert pour éliminer les composés soufrés, avant d’être apprêtés.

 

Les poireaux ne contiennent pas d'acide oxalique et notre organisme peut bien assimiler ses minéraux. Il conviendra particulièrement aux anémiques.

Riche en pectine, le poireau abaisse le taux de cholestérol et prévient dans une certaine mesure l'artériosclérose.

Le bouillon de cuisson est diurétique, antiseptique et laxatif, il est aussi indiqué en cas de cystite, de lithiase et d'autres affections urinaires.

Si vous êtes fragile de l'estomac, vous supporterez mieux les poireaux accommodés avec d'autres légumes comme les pommes de terre et les carottes.

Peu calorique, il est conseillé dans les régimes amaigrissants et en soins de cellulite.

Il a une forte densité nutritionnelle du fait de sa richesse en minéraux, surtout en potassium et en acide folique.

 

Faites des mono-diètes type bouillon de poireau, jus de fruits, au moment de la pleine lune et de la nouvelle lune, afin de détoxiquer l'organisme. Aucune fatigue n'est à craindre si vous ne le faites que sur une journée ou une demi-journée.

 

L'eau de cuisson des poireaux donne de jolis reflets aux cheveux bruns.

Pour garder toutes ses propriétés et aussi son goût au poireau, on peut aussi cuire à feu très doux, sans eau , ou vraiment très peu si les aliments sont trop déshydratés, ni matières grasses, dans un récipient couvert à fond épais, il gardera toute sa saveur si vous le mangez un peu croquant. Le goût est différent des autres cuissons étant donné que les certains sels minéraux seront alliés au souffre et en modifie la saveur et les propriétés.

Intérêt nutritionnel

  • De faible apport calorique, long à digérer, riche en fibres, c'est un des aliments minceur les plus appréciés et utilisés. Le blanc, à la différence du vert, contient des traces de saccharose responsable de sa saveur douce.
  • Légume diurétique en raison de sa teneur en fructosane et de sa richesse en potassium, associée à un faible taux de sodium. Consommé sous forme de bouillon, il facilite efficacement l'élimination rénale.
  • La partie verte du poireau est riche en carotène, en vitamine C et en vitamine E, trois précieux antioxydants dont on confirme régulièrement l'action de prévention du risque cardiovasculaire, de certains cancers et du vieillissement prématuré.
  • Il faut noter cependant que le vert de poireau est cent fois plus concentré en carotène et deux fois plus en vitamine C que le blanc.
  • Le poireau est très riche en fibres diversement réparties. Le blanc contient de précieuses pectines qui lui confèrent après cuisson sa consistance moelleuse mais aussi son rôle régulateur de l'absorption du sucre, du cholestérol et des calories, ainsi que son action douce et utile sur le transit intestinal. Le vert a des fibres dures et indigestes, parfois mal tolérées par les intestins sensibles.
  • Enfin, sa teneur en composés soufrés responsables de son odeur caractéristique peut limiter sa tolé­rance et rebuter l'enfant. On réduit beaucoup cette présence soufrée en cuisant le poireau à découvert pour laisser s'échapper les composés volatils.

Grâce à ses sels alcalins, une cure de poireaux est équivalente à une cure à Vichy (l'eau de cuisson des poireaux a des propriétés comparables) : 3/4 de litre ou 1 litre par jour pendant 3 semaines (très diurétique).

 

PHARMACOPEE

 

Usage interne

 

  • Cru, coupé en fines lamelle, en salade, mélangé à d'autres crudités
  • Décoction de poireaux; soupes, eau de cuisson des poireaux.
  • Radicelles pilées dans du lait : vermifuge
  • 30 g de radicelles macérées dix jours dans 1 litre de vin blanc : un verre à bordeaux chaque matin (azotémie).
  • Bouillir 1kg de blanc de poireaux dans 2 litres de vin blanc sec jusqu’à réduction de moitié de volume. Filtrer. Boire 1 verre à bordeaux le matin à jeun.
  • Contre la gueule de bois des lendemains de fête : soupe à l'oignon et au poireaux.
  • Dyspepsies (lourdeur d’estomac, ballonnement, coliques…)
        • Anémie
        • Affections urinaires
        • Arthrite
        • Athérosclérose
        • Azotémie ou insuffisance rénale (manque de créatinine)
        • Goutte
        • Lithiases urinaires
        • Obésité
        • Rhumatismes

 

        • Ingestion de corps étrangers : manger aussitôt la plus grande quantité possible de poireaux cuit à l’eau. Les fibres vont enrober l’objet en évitant des altérations des parois stomacales et intestinales et favorisent l’expulsion.

 

Usage externe

 

  • Hacher et extraire le suc, ajouter à du lait ou petit-lait : en lotions contre les rougeurs et éruptions du visage.
  • Hacher et extraire le suc, ajouter à de la  mie de pain donnent une pâte qui mûrit abcès et furoncles.
  • Aussi, contre les furoncles : cataplasmes de blancs de poireaux malaxés dans très peu d'eau sucrée pour obtenir une pâte.
  • Rétention d'urine ou cystites : cuire à feu doux six poireaux recouverts d'huile d'olive. Appliquer chauds sur le bas-ventre.
  • Cors et durillons : faire macérer pendant vingt-quatre heures une feuille de poireau dans du vinaigre. Appliquer la nuit sur la partie humide. Gratter : la callosité s'écaillera. Renouveler si besoin.
  • Piqûres d'insectes et les aoûtats : frotter avec une tête de poireau (limite du vert et du blanc) coupée en deux (enlever l'aiguillon).
  • Plaies : la feuille de poireau fournit un pansement antiseptique et cicatrisant.
        • Abcès
        • Cors et durillons
        • Cystites
        • Furoncles
        • Hémorroïde
        • Piqûres d'insectes
        • Plaies
        • Rétention d'urine
        • Soins du visage.

 

JARDINAGE

 

Type de sol

Le sol doit être meuble, frais, riche en humus bien décomposé.  L’acidité du sol  doit être neutre. Le poireau aime avoir un endroit ensoleillé et une humidité de sol normale.

 

Méthode de culture

Les périodes de culture varient suivant les types de poireau, car il est possible d’avoir des poireaux en toutes saisons.

Poireau Acadia est une variété d’été. Le semi se fait dès février dans un coin sous abri, en terre bien fumée. En mai, ils sont bons à repiquer en rang distant de 30 cm, avec une quinzaine de centimètres d'écart entre chaque pied. Avant le repiquage, réduire de moitié le feuillage et réduire aussi les racines. Laisser faner deux jours les pieds pour les endurcir.

Arrosez quand cela est nécessaire et buttez légèrement vos pieds au fur et à mesure de la croissance, afin d’augmenter la partie de blanc.

 

Pour les poireaux  'Monstrueux de Carentan'  et 'Bleu de Solaise'  variétés d’automne et d’hiver, décaler l’ensemble des opérations de 3 mois.

 

 

Dès que la hampe florale se développe, le poireau n’est plus consommable. Les fleurs composées, sous forme d’une ombelle entourée de spathes membraneuses, ont des coloris allant du blanc au violacé suivant l’espèce.

Les poireaux résistent au gel et ils peuvent rester au jardin en hiver.

 

Les maladies et insectes nuisibles du poireau

La rouille et  le mildiou peuvent être traité, d’une manière préventive, par la bouillie bordelaise.

La teigne ou ver du poireau et la mouche de l'oignon pourront être évitées par la plantation d’œillets d’inde parmi vos poireaux. L’odeur de ces plantes tiendra éloigné ces insectes.

 

 

GASTRONOMIE

 

QUICHE AUX POIREAUX

Recette pour les jeunes poireau du jardin. Cela prend peu de temps et c'est excellent !

 

Ingrédients pour 3 à 6 personnes (suivant l’appétit):

6 jeunes poireaux

1 gros oignon

4 biscuits petit beurre

1 rouleau de Pâte brisée (diam. 30cm)

150 g de lardons fumés

2 œufs

50 g de crème fraîche

Sel, poivre

1 branche de persil

1 salade

 

Hacher le persil.

Couper l’oignon en émincé.

Couper les poireaux en lamelles d’un centimètre.

Faire revenir oignon et poireaux dans un peu d'huile d'olive.

Ajouter les lardons fumés.

Dresser la pâte brisée et garnir le fond des biscuits préalablement écrasés.

Etaler dessus les poireaux, oignon et lardons.

Battre ensemble les œufs, le persil et la crème et assaisonner selon votre goût en rajoutant sel et poivre.

Ajouter cette crème sur la quiche.

Mettre au four 40 minutes environ à 180°.  

Déguster chaude avec une salade vinaigrette.

Un vin sec luxembourgeois ou alsacien de bon cru, s’accommode parfaitement avec ce plat.

Bon appétit.

  Micha

10:33 Écrit par micha | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Merçi pour les données sur le poireaux

Écrit par : mimi | 19/02/2007

Répondre à ce commentaire

POIREAU COMMENTAIRE TRES PRECIS CONCERNANT LES BIENFAITS DE CE LEGUME.
EN VOUS REMERCIANT.
4FND4

Écrit par : PESTRE | 29/03/2007

Répondre à ce commentaire

poireau article complet , tres didactique satisfaction

Écrit par : carpentier | 28/03/2009

Répondre à ce commentaire

question bonjour;
est ce que vous pouvez m envoyez la recette précis pour le traitement de la lithiase renale
merci.

Écrit par : TOVO | 23/03/2010

Répondre à ce commentaire

bjr ,j'ai trouvé tout ce dont j'avais besoin ici. MERCI VRAIMENT MERCI POUR CET ARTICLE CAR IL A Contribué A LA GUÉRISON DE MA MÈRE.
SARR+A

Écrit par : sarra | 03/07/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour je voudrais savoir plus sur le poireau en ce qui concerne la fertilité des femmes,car on me l'a conseillé. est ce vrai que le poireau rend fertille

Écrit par : julie17719 | 23/10/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Julie,

« Est ce vrai que le poireau rend fertile ?» Je n’ai malheureusement pas de réponse à cette question et je ne vois pas dans la composition du poireau des éléments susceptible de favoriser la fertilité chez la femme.
Des tisanes pourraient améliorer la fertilité féminine :
- Le Souci, est un excellent régulateur des règles.
- L’Achillée millefeuille est un tonique sanguin et augmente la résistance aux infections.
- La Vigne rouge dépuratif et régulateur sanguin.
- La Sarriette est stimulante et légèrement aphrodisiaque.
Pour préparer une tisane au moyen de ces ingrédients :
Souci, achillée millefeuille et vigne rouge en part égale et la sarriette deux parts.
Bien mélanger et infuser 10 min. une cuillère à soupe du mélange dans un bol d’eau bouillante, filtrer et boire encore chaud après le repas du midi.
En gélule :
- Le Ginseng dont la racine réduite en poudre contient encore les minéraux, vitamines et principes actifs.
Se référer à la notice pour les quantités à prendre.
J’espère que ma réponse pourra vous aider.
Cordialement
Micha

Écrit par : micha | 23/10/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour;
est ce que vous pouvez m'envoyez la recette précise pour le traitement de la lithiase renale
merci.

Écrit par : karim | 08/06/2012

Répondre à ce commentaire

Merci pour cette recherche qui m'as beaucoup appris et que j'ai vraiment apprécier....superbe compte rendu je fais actuellement des recherches sur les fruits et légumes du quotidien pour savoir ceux qu'ils nous apporte et à quoi il peuvent améliorer notre hygiène de vie....Merci pour votre recherche.
J'ai pris note de la recette originale je vais essayer...avec les petits beurres.

Écrit par : Part Titine | 25/08/2013

bonjour;
est ce que vous pouvez m'envoyez la recette précise pour le traitement de la lithiase renale
merci.

Écrit par : karim | 08/06/2012

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Karim,
Pour la lithiase rhénale, on utilise principalement les graines de poireaux.
Mettre 10 grammes de graines de poireaux et verser le contenu d'une bouteille de vin blanc sec dans un récipient émaillé. Porter à ébullition et laisser à petit feu 5 minutes. Laisser refroidir. Prendre un verre à vin avant le repas de midi et du soir.
Les soupes de poireaux sont également favorables, mais ne pas saler.
En cas de crises voir un médecin rapidement.
Cordialement
Micha

Écrit par : micha | 08/06/2012

Répondre à ce commentaire

pour traiter le poireau pour la teigne faire bouillir du sel 50 grammes par litre et traiter dans le coeur le faire avant l'apparition resultat garantie

Écrit par : denis Gérard | 08/12/2013

Répondre à ce commentaire

La soupe aux poireaux me donne des aigreurs graves

Écrit par : aniela | 04/01/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Aniela,
Cuisez-vous vos poireaux dans un récipient ouvert ?
Car les poireaux contiennent des éléments souffrés qui sont normalement évaporés lors de la cuisson.
Il est toujours bon d'ajouter à la soupe aux poireaux, carottes, oignons et pommes de terre qui vont adoucir les effets diurétiques et réations gastriques.
Que 2014 soit profitable à votre santé.
Micha

Écrit par : micha | 04/01/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour que me conseillez vous comme boisson pour les bouffees de chaleur j ai entendu dire que le poireaux faisait du bien es ce vrai merci purriez vous me donner jne repinse

Écrit par : abelkalon | 26/01/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Abelkalon,
Lors de la ménopause, il n'y a pas les poireaux, il y a lieu de revoir tout son régime.
Remplacer progressivement les produits laitiers animaux par des produits laitiers au soja.
Favoriser les légumes carottes, petits pois, haricots rouge, poivrons, aubergines, concombres, pommes de terre, poireaux,persil, et luzerne germée.
Quand on fait son pain soi-même, incorporer à la farine des graines broyées de fenouil, de lin, tournesol et d’avoine.
En cas de tendance à la constipation, absorber de temps à autre une cuillère à café de graines de lin.
Préférer des fruits crus contenant des composés œstrogènes tels pommes, cerises, prunes, dates fraîches, tomates.
Les assaisonnements, l’ail, l’anis, le cumin, la sauge, les olives et son huile pressée à froid.
Cette énumération n’est pas exhaustive, mais cela permet d’amener au corps des éléments naturels dont la femme ménopausée peut se servir pour que son corps puisse y puiser les éléments nécessaires à son équilibre.
Cordialement
Micha

Écrit par : micha | 27/01/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire