11/02/2006

 LES HUILES ESSENTIELLES

LES HUILES ESSENTIELLES

 

Une plante agit par l'ensemble de ses constituants, vivifiés et dosés par le végétal lui-même dont c'est le rôle exclusif. 

Quand on en extrait une substance unique considérée comme le principe actif, il s'agit en général d'un poison dont l'usage peut être valable, mais il s'agit alors, d'une branche très spéciale de la pharmacopée allopathique.

 

Les huiles essentielles étant des extraits de végétaux, leur utilisation doit donc être effectuée avec une grande prudence.

 

NOTE IMPORTANTE A LIRE AVANT UTILISATION D’HUILES ESSENTIELLES

 

§         Toutes les huiles essentielles pures doivent être manipulées avec la plus grande prudence.

§         Ne jamais laisser les flacons à la portée des enfants. Il est conseillé de diluer (voir posologie ci-dessous) directement les petits flacons « sent bon », si l’utilisation postérieure rend la chose possible et de l’étiqueter suivant les normes. A la limite faite faire l’opération par votre pharmacien.

§         Pour être appliquées sur la peau, les huiles essentielles doivent impérativement être diluées dans des excipients adéquats (crèmes, huiles végétales, gels).  Seules quelques huiles essentielles peuvent s'appliquer pures sur la peau par un consommateur averti.

  • Les huiles essentielles de cannelle, de menthe poivrée et de lédon du Groenland doivent être utilisées avec la plus grande prudence; ne jamais les utiliser pures et ne les ingérer que suite à un conseil médical spécialisé.
  • Ne pas utiliser d'huiles essentielles durant la grossesse (surtout les 3 premiers mois) et chez l'enfant de moins de 3 ans.  Seul un médecin aromathérapeute peut prendre cette responsabilité.
  • Ne jamais injecter d'huile essentielle par voie intramusculaire ou intraveineuse.
  • Ne jamais appliquer d'huiles essentielles pures dans les yeux, le nez, l'oreille et les zones anales ou génitales et les muqueuses en général.
  • En cas d'absorption accidentelle d'une grande quantité d'huile essentielle (un demi millilitre ou plus), ingérez rapidement une huile végétale douce (olive, tournesol) et prenez contact avec le centre antipoison.
  • Pour toutes les essences de Citrus même diluées, ne pas s'exposer au soleil après une application cutanée, car il existe un  risque de photosensibilisation.
  • Une huile essentielle peut ne pas vous convenir, à la moindre réaction gênante stopper sa prise ou son application.
  • Une huile essentielle diffusée peut très bien vous convenir, mais ne l’imposez pas aux autres.
  • Les huiles essentielles doivent rester à l’abri de la lumière et de la chaleur.
  • Les flacons devant contenir les huiles essentielles doit être impératrivement en verre et en verre teinté pour sa conservation à l'abri de la chaleur et la lumière.

 

Extraction des huiles essentielles

 

 

Les parties des plantes utilisées à la fabrication sont introduites dans le distillateur par le sas de chargement. La vapeur provenant de la chaudière va lentement progresser et entraîner avec elle les principes odorants, les essences et les huiles de la plante. Un condenseur, dans lequel circule de l’eau froide à contre courant, va  liquéfier cet agglomérat de vapeur. Dans le séparateur, une sélection va se faire par densité en trois produits :

L’huile essentielle plus légère  est récupérée dans le haut de la partie supérieure.

Une huile fine et odorante dans la partie basse de la partie supérieure.

L’hydrolat, qui est appelée aussi « eau de » qui est une eau parfumée et récoltée dans la partie inférieure.

Les huiles essentielles sont très concentrées, chères et vendues en petites quantités, en général, 2, 5 ou 10 millilitres.

Le coût de certaines huiles s’explique par la difficulté d’extraction de celles-ci.

Un exemple parlant :

Pour obtenir 1 kg d’huile essentielle de rose de Damas il faut 4.000 kg de pétales qui doivent être prélevées juste entre la fin de la rosée du matin et deux heures avant le zénith du soleil. Cela représente un hectare de rosiers.

Par comparaison, il ne faut que 50 kg de sommités fleuries pour obtenir la même quantité d’huile essentielle. Les prix de revient seront donc très différent.

D’autres types d’extractions à froid existent. Pour les huiles essentielles de néroli, citrus… c’est par pression à froid des zestes des fruits que l’on tire l’huile essentielle. Pour le citron, il faut 3.000 citrons pour tirer 1 kg d’huile essentielle.

 

 

Posologie et mode d’emploi

 

Du fait que les huiles essentielles sont très concentrées, la pesée de si petites quantités de liquide n'est possible qu'en laboratoire.

Il est important, pour la posologie, de ne pas confondre les pres­criptions de gouttes d'essences pures avec des gouttes d'une solution d'essences dans un liquide (alcool ou autre). C'est une confusion, qui bien qu’elle relève du bon sens, arrive encore trop souvent.

La mesure en gouttes pour un liquide comme les essences corres­pond à une quantité en volume et est plus facile à manier.

- Essence pure : une goutte est bien définie par cette mesure.

Pour des raisons diverses (stockage moins dangereux, prise de plusieurs huiles en même temps), il est intéressant de les diluer.

- Dilution au 1/10: c'est-à-dire 10 ml d'essence diluée dans 90 ml d'alcool ; il est bien évident qu'il faudra ici 10 gouttes de la solution alcoolique pour correspondre à 1 goutte d'essence pure.

Vouloir avaler directement ou en mélange avec de l'eau est donc très dangereux, un brassage énergique ne changeant rien à la solubilité.

Les essences à absorber doivent être incluses dans des excipients alimentaires divers. Les essences, sont insolubles dans l'eau. Elles se mêlent facilement avec : lait, yaourt, fromage blanc, crème, huile, miel, alcool. 

On peut en imprégner un petit morceau de sucre, il faut le garder un moment dans la bouche en salivant bien et seulement le croquer ensuite.  Il est nécessaire de boire aussitôt, de l'eau ou autre boisson. L'autre raison est que mises directement au contact des muqueuses de la bouche, elles pro­voquent une sensation de brûlure fort désagréable.

Il en est de même pour mettre des huiles essentielles dans le bain, il faut les diluer dans du lait avant de les verser dans l’eau du bain.

 

 

Utilisation des huiles essentielles

 

Trois méthodes d’utilisation des huiles essentielles habituelles sont :

§         Olfactive : par des diffuseurs ou sur un tissus.

§         Massage : mélangé à des huiles de massage ou plus simplement l'huile d'olive.

§         Par voie buccale : avec toutes les précautions d’usages reprises ci-après.

 

Méthode olfactive -  les diffuseurs :

 

 

Il existe de nombreux types de diffuseurs d’huiles essentielles.

Le plus recommandable sur le plan olfactif et qui gardent aux huiles l’entièreté de leur qualité primordiale est le modèle 3 de la figure ci-dessus. Son gros inconvénient est le bruit. Il s’agit d’une pompe à air à membrane qui pulvérise, au travers d’un injecteur, les vapeurs d’huile essentielle dans l’air ambiant. L’opération se passe donc sans chauffage de l’huile et le liquide porteur de l’huile est de l’alcool.

Le moins coûteux et le plus courant est le modèle 4. Il existe sous différentes formes et est généralement en terre cuite émaillée ou pas. On introduit une petite bougie chauffe plat dans la partie inférieure. On met un peu d’eau dans le petit récipient de la partie supérieure, à laquelle on ajoute l’huile essentielle préalablement mélangée à l’alcool pour la rendre soluble.

Le modèle 2 est basé sur le même principe sauf que la chauffe se fait à une température très modérée qui n’altère pas l’huile essentielle.

Le modèle 1 est un modèle de voyage électrique qui permet la diffusion en partant d’un coton imbibé de l’huile  essentielle soit pure ou diluée.

Une autre manière de diffuser l’huile essentielle est de mettre une goutte soit sur un mouchoir pour en respirer au cours de la journée ou sur la taie d’oreiller pour la nuit. Dans ce dernier cas, il faut attirer l’attention qu’il ne faut pas utiliser cette méthode plus de 3 jours, car le temps d’exposition est très long. Par exemple : si l’huile essentielle de romarin est très efficace sur l’oreiller quand on a une obstruction narinaire suite à un rhume, son utilisation plus de trois jours consécutivement peut provoquer des saignements de nez.

 

Massages

Un massage local peut être effectué par des huiles essentielles. L’eucalyptus aussi bien globulus que radiata , 3 gouttes mélangées à une cuillère à café d’huile de noisette frictionnée sur la gorge et le thorax vont permettre de passer une meilleure nuit dans les cas de rhume.

Lors de massage de type relaxant, il est courant d’utiliser des huiles essentielles afin d’en compléter l’effet thérapeutique. La peau étant une surface d’absorption intense de notre organisme, il y a lieu d’agir avec une extrême prudence.

D’une part, que cette huile convient à la personne tant sur le plan dermatologique que sur l’effet pathologique que cette huile essentielle va créer.

La peau étant comme les poumons le plus grand échangeur sanguin, la quantité d’huile essentielle mélangée à l’huile de massage devra être très faible.

Il est donc capital d’une part de connaître le chémotype de l’huile et de savoir à quel type de thérapie cette huile appartient.

Un exemple : l’huile essentielle de thym à chémotype tuyanol peut être utilisée en friction cutanée pour une angine alors que l’huile essentielle de thym à chémotype thymol est un caustique pour la peau.

 

 

Usage interne ou culinaire

L’utilisation de l’huile essentielle par voie interne n’est pas recommandée sous forme d’auto médicamentation. Suivant les variétés de plante, l’huile essentielle obtenue peut être différente.

Un exemple : dans le même cadre d’idée que pour le traitement par la peau, la prise d’hysope officinalis var. decumbens utilisée pour son action bienfaisante des voies respiratoires devient un toxique du système nerveux pouvant entraîner des crises d’épilepsie  sous forme de son chémotype hysope officinalis var. ssp officinalis .

Quand on parle d’utilisation culinaire, il s’agit de 2 à 3 gouttes pour mélanger par exemple  à la pâte pour donner des saveurs. Une ou deux gouttes de citrus limonum additionnées à une vinaigrette d’accompagnement d’une salade la rendra plus digeste.

Une goutte de girofle dans une cuillère à café de d’huile d’olive et dont on frictionne les gencives est un excellent désinfectant des infections buccales.

 

Donc la prudence reste de mise pour la mise en œuvre des huiles essentielles.

 

Quelques applications :

RE-SENTIR aide d'arrêt tabagique ou autres drogues.(Article à venir)

BAINS aux huiles essentielles 

 

Micha

 

 

11:17 Écrit par micha | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

HOUAOU De blog en blog, je suis arrivée chez toi. C’est du sérieux et de l’instructif. Il y a beaucoup de choses à découvrir. Bonne continuation et à bientôt.
Amitiés.

Écrit par : Palmira | 12/02/2006

Répondre à ce commentaire

où puis-je me procurer de l'huile d'onagre 100% naturelle
merci
MAGDA

Écrit par : MAGDA | 25/03/2010

Répondre à ce commentaire

Un article assez complet sur les huiles essentielles, merci à vous !

Écrit par : Huiles essentielles | 14/05/2014

Répondre à ce commentaire

Merci de votre commentaire
micha

Écrit par : micha | 02/06/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.