06/03/2006

La MEMOIRE, ça s'entretient

La MEMOIRE par la phyto

Entretenir sa mémoire.

 

La mémoire, c’est bien complexe et de nombreux phénomènes peuvent altérer son bon fonctionnement.

La mémoire, est comme les muscles, elle doit s’entretenir quotidiennement  par des exercices de mémorisation. Alité quelques jours, vous ressentirez la nécessité de pratiquer une rééducation pour remarcher normalement ; de même pour le cerveau, l’inactivité intellectuelle ralenti le fonctionnement vital de la mémoire.

La mémoire peut avoir aussi été altérée par des drogues. Que ce soit le tabac ou l’alcool, il y a destruction lente de la mémoire sans prise de conscience du phénomène.

C’est seulement lors du sevrage que de nombreuses personnes commencent à se rendre compte qu’elles ont perdu un potentiel de mémorisation.

Les aides phytothérapiques pour aider à l’entretien de la mémoire :

-         L’aulne (alnus glutinosa)

Connu des celtes sous le nom de fearn, qui signifie également printemps en gaélique, c’est l’arbre qui symbolisait la  nouvelle lumière. Pour croître, il lui faut de l’eau et de la lumière. Nous trouverons l’aulne sur les berges de rivières ou certains marécages desquels il va stabiliser le sol et permettre ainsi à d’autres espèces de croitre à son ombre et de l’engrais de ses feuilles. Les qualités imputrescible de son bois ont servi de bois de pilotis tant dans les cités lacustres, les bases de ponts, qu’à Venise construite entièrement sur bois d’aulne. C’est un arbre magique, sous son écorce noire, qui en a fait le Roi des aulnes de la mythologie nordique, on trouve un bois blanc facile à travailler et qui rougit à l’air. Sa tendresse a servi à la fabrication des jouets. Brûlant facilement et avec vivacité, son fagot servait à démarrer le feu des fours des boulangers. L’écorce conserve un tanin qui fluidifie la circulation cérébrale et donc améliore l’irrigation du cerveau. Certaines migraines trouvent là, si pas un remède, surement un soulagement. C’est donc en décoction d’écorce que l’aulne est efficace.

                                              alne

-         L’olivier (olea europoea)

Cet arbre capable de vivre plusieurs fois centenaire dans des terrains de garrigues est capable de donner des fruits oléagineux merveilleux et des feuilles aux essences abondantes tant en nombre qu’en qualité. C’est l’arbre de Minerve chez les grecs et c’est un rameau d’olivier que la colombe ramènera à Noé pour lui indiquer que la terre était lavée de ces maux. Si l’aulne est l’hôte du nord, l’olivier est le méditerranéen par excellence. La réputation de l’huile pressée à froid de l’olivier n’est plus à faire, mais pour notre application, c’est dans la feuille de l’olivier que nous irons chercher les bienfaits. C’est une infusion de feuilles d’olivier qui va agir sur l’excès de cholestérol responsable du ralentissement de la circulation cérébrale. C’est un hypotenseur par vasodilatation périphérique sans effet cardio-dépresseur.

           

-         Le séquoia (sequoia gigantea)

Un autre champion connu depuis l’époque tertiaire (60 millions d’années), avait quasi disparu d’Europe. Il faut dire que sa hauteur majestueuse l’a desservi, car c’est un des rares arbres à pouvoir donner des troncs droits jusqu’à 120 mètres de long. 

Des indiens d’Amérique l’appelait arbre de vie, d’une part parce qu’il est capable de vivre plusieurs milliers d’années mais aussi grâce aux vertus de ses bourgeons. Son activité thérapeutique est ciblée au niveau ostéo-articulaire, glandulaire et nerveux.

Chez la femme, il est ostéoblastique en assurant une meilleure minéralisation et augmente la vitalité de la trame osseuse et constitue ainsi un complément utile pour l’ostéoporose.

Chez l’homme il rééquilibre la spermatogénèse et agit comme remède de la prostate (adénome)

C’est un tonique endocrinien en plus draineur hépatique. Comme tout tonique il faut éviter la prise de séquoia le soir.

                          

Les bourgeons de séquoia se trouvent en pharmacie sous forme de teinture mère de macérats glycérinés de bourgeons. Cinq gouttes sont suffisantes par tasse de tisane.

 

Préparation d’une tisane mémoire :

Un litre d’eau pas trop calcaire dans un récipient émaillé ou mieux encore en pyrex, y ajouter 50 gr de d’écorce d’aulne et porter à ébullition, diminuer le feu et couvrir laisser bouillonner 20 minutes. Laisser refroidir, filtrer et mettre en bouteille ou pot de verre fermé à garder dans un endroit frais.

Au moment où vous désirez boire la tisane, réchauffer jusqu’à bulles une tasse de tisane, couper le feu, ajouter 10 gr de feuilles d’olivier, couvrir et laisser infuser 5 minutes. Filtrer. Si c’est la journée, versé dans le liquide 5 gouttes de teinture mère de macérat glycériné de séquoia ; donc pas le soir.

Boire la tisane bien chaude.

 

 Micha

16:34 Écrit par micha | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

Ne peut-on trouver des tisanes pretes à l'emploi ?

Écrit par : Nadette | 24/07/2007

Répondre à ce commentaire

feuilles d'oliviers Bonjour
J'habite TAHITI en Polynésie Française et j'ai chez moi un olivier(chose rare).J'aimerai savoir si je peux me faire des infusions avec des feuilles fraîches et si non comment faire sécher les feuilles? Combien de jours au soleil?
Cordialement
Michèle

Écrit par : Mme AMARU Michèle | 06/10/2007

Répondre à ce commentaire

feuilles d'oliviers Bonjour
J'habite TAHITI en Polynésie Française et j'ai chez moi un olivier(chose rare).J'aimerai savoir si je peux me faire des infusions avec des feuilles fraîches et si non comment faire sécher les feuilles? Combien de jours au soleil?
Cordialement
Michèle

Écrit par : Mme AMARU Michèle | 06/10/2007

Répondre à ce commentaire

bonjour Michèle,

Séchage des feuilles d’olivier

Le meilleur moment pour la récolte des feuilles se situe au printemps et en été juste entre la rosée matinale et les heures très chaudes de la journée. On coupe des tiges entières que l’on effeuillera ultérieurement après séchage.
On rassemble les branches coupées en bouquet que l’on suspend dans un endroit aéré et à l’ombre. Pour savoir si une feuille est bien séchée, elle casse quand on la plie.
On gardera les feuilles entières dans un pot hermétique. Pour broyer les feuilles, on peut utiliser un petit hachoir électrique que l’on utilise pour les oignons et les échalotes.
La quantité utilisée pour une tisane est de 6 gr par litre d’eau, soit une cinquantaine de feuilles.
cordialement
micha

Écrit par : micha | 08/10/2007

Répondre à ce commentaire

Feuille d'olivier Bonsoir,

étudiante en agronomie, je cherche à savoir quels sont les paramètres ( sol, variété, climat, méthode de séchage, âge des feuilles) qui influencent la teneur en Oleuropéine, bienfait majeur contre l'hypertension et le cholestérol.
Merci des éventuelles réponses.

Victoire.

Écrit par : Victoire | 17/06/2009

Répondre à ce commentaire

comment obtenir l'extrait de feuille d'olivier

Écrit par : nour | 29/11/2010

Répondre à ce commentaire

La meilleure façon d'entrtenir sa mémoire c'est de la faire travailler ...
Toujours étudier, faire des mots croisés, jouer à des jeux de réflexion, d'observation .. etc ..
La mémoire c'est comme la terre cultivable, si on la laisse en friche, plus rien de comestible y poussera.
Bonne journée

Écrit par : aramis-dingo | 30/11/2010

Répondre à ce commentaire

bonjour nour,
L'extrait de feuilles d'olivier n'existe pas à ma connaissance. Les feuilles séchées sont utilisées en tisane et il existe en gemmothérapie des extraits de bourgeons d'olivier.
tous deux peuvent être obtenus soit en pharmacie vendant des produits phyto ou dans certains magasins spécialisés en nourriture et compléments bio.
cordialement
micha

Écrit par : micha | 02/12/2010

Répondre à ce commentaire

bonsoir aramis,
merci de votre commentaire
cordialement
micha

Écrit par : micha | 02/12/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je viens de parcourir tous vos commentaires concernant les feuilles d'olivier et cela m'a beaucoup intéressé. Nous sommes Oléiculteurs dans les Alpes-Maritimes et serions ravis de vous aiguiller dans vos choix ou vous proposer des produits.

a bientôt

Écrit par : magali | 29/12/2012

Répondre à ce commentaire

bonjour magali,
toujours intéressant d'avoir un producteur, on est à la source ;O)
auriez-vous un site ou un blog ?
peut-être auriez-vous pu répondre à l'étudiante, qui maintenant devrait être agronome !! :
"étudiante en agronomie, je cherche à savoir quels sont les paramètres ( sol, variété, climat, méthode de séchage, âge des feuilles) qui influencent la teneur en Oleuropéine, bienfait majeur contre l'hypertension et le cholestérol."
cordialement
micha

Écrit par : micha | 31/12/2012

Répondre à ce commentaire

Je connaissais l'aulne comme bois de construction très réputé, mais je ne savais pas du tout que son écorce avait de telles propriétés, et pour ma maman qui souffre très souvent de migraines, cela peut être intéressant d'essayer une décoction d'écorce.

Écrit par : match | 04/12/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.