20/07/2006

Le regard vers les étoiles

Les Perséides 2006


Une superstition veut que lorsqu’on voit une étoile filante, on peut faire un vœu et il se réalisera. Alors, vous tous qui désirez se voir réaliser vos désirs, c’est la nuit du 12 au 13 août. C’est certainement la nuit de l'année la plus attendue par les amateurs d’étoiles filantes.

 

Pourquoi ?

Et bien, c’est cette nuit-là que l’essaim de météorites des Perséides atteint son maximum de visibilité.

Elles nous reviennent fidèlement, d’année en année.

 

Mais de quoi s'agit-il?

De la pluie d'étoiles filantes des Perséides, bien sûr!

La croyance populaire, fixait la date de ces perséides à la Saint Laurent fixée au 10 août ; on les appelait les larmes de Saint Laurent.

Les Perséides se dérouleront sous de bonnes conditions en 2006. Le maximum d’activité se produira cette année le 12 août  vers 3 heure.

La Lune étant  pleine le 9 août gênera les observations par sa luminosité. Les conditions d'observation seront donc bien meilleures avant le lever de la Lune, à 22h25. Toutes les heures sont des heures locales à Uccle.be.

Près du maximum, on peut s’attendre à voir une trentaine d’étoiles par heure, dans un ciel modérément sombre, et jusqu'à une cinquantaine dans des conditions excellentes. Ce nombre peut chuter à 10 sous un ciel pollué de lumière en banlieue. Il sera également possible d’observer quelques Perséides, en moins grand nombre, au cours des nuits qui précèdent et qui suivent la période favorable du 12 août.

Les Perséides sont actives du 17 juillet  au 24 août.

Les étoiles filantes, en réalité des météores, sont des pierres venues de l’espace, qui se consument en entrant à très grande vitesse dans la haute atmosphère terrestre entre 65 et 135 kilomètres d’altitude. La Terre se déplace à 29 kilomètres par seconde autour du Soleil, et les pierres ont des vitesses de l’ordre de 40 kilomètre à la seconde : la vitesse d’impact d’une étoile filante qui arrive dans l’atmosphère se situe donc généralement entre 30 et 70 km/s, ou encore entre 100 000 et 250 000 km/h, selon que la collision soit frontale ou non !

 

Comment observer ?

Allongez-vous confortablement sur une chaise longue dont le dossier est incliné à 45 degrés. Vous soutiendrez confortablement la nuque par un petit coussin. Guidez votre regard à mi-hauteur entre l’horizon et le zénith. Les étoiles filantes vous paraîtront plus nombreuses et leurs traînées plus longues si vous regardez à la gauche du point du ciel d'où semblent émaner les météores. Évitez autour de vous les sources de lumière qui diminuent fatalement votre perception visuelle.

Les nuits d’août sont souvent très humides et  par conséquent, il convient de se vêtir chaudement, même que l’on soit en plein été, d’éviter le contact direct avec le sol, et même sous votre siège, un tapis de sol, une bâche ou une toile de plastique pourra faire une excellente barrière contre l’humidité et ainsi se protéger de la rosée. L’humidité peut rapidement transformer ce qui s’annonçait comme une agréable soirée à la belle étoile en une mauvaise expérience…

Le fait d’être immobile, augmente rapidement l’impression de froid et donc il faut en tenir compte et prévoir des couches supplémentaires pour se couvrir progressivement.

 

 

  

Où regarder ?

La carte qui figure sur le blog n’étant pas terrible, vous pourrez voir un peu mieux celle à l’adresse :

 http://users.skynet.be/jardin_fleuri/image/cielpers...

En amenant le pointeur de la souris en bas à droite de l’image, un rond permet d’agrandir la zone concernée.

De plus, les couleurs sont invrsées et permettent de prendre une copie sans vider votre encrier d'encre noire ;0)

Donc, muni du plan du ciel que vous aurez copié et d’une petite lampe de poche pas trop forte, vous pourrez repérer le point d‘émergence où apparaîtront les étoiles filantes. C’est aussi l’occasion d’apprendre en famille ou entre amis un petit coin du ciel.

Bonne chance pour vos observations.

Micha

 

  

17:58 Écrit par micha dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/07/2006

La Courgette, un légume complet

COURGETTE  (Cucurbita pepo)

 

 

Cucurbitacées à peau brillante, la courgette a une forme allongée. Les fleurs de courgettes sont unisexuées. On distingue les fleurs femelles par leur pédoncule court. Le fruit charnu est dérivé d’un ovaire infère d’une fleur femelle, les 2x5 faisceaux conducteurs à la périphérie du fruit irriguent les sépales et les pétales. L'ovaire n' a que 3 carpelles. A la base du style, sur la fleur mâle comme sur la fleur femelle, un nectaire sécrète le nectar, liquide sucré qui attire les insectes pollinisateurs.

La couleur peut varier de la verte pâle de la «Blanche de Virginie » à la verte foncée pour la « Sardane ». Il existe également la courgette-fleur, la mini-courgette, la longue de Saumur et la Reine des noires.

Les courgettes se cueillent avant qu'elles ne soient mûres. La cueillette des légumes provoquent la production de nouvelles fleurs femelles qui seules donnent un fruit. La fleur mâle ne possède pas d'embryon de fruit derrière les pétales.

La culture de la courgette est très importante en France. Pour 2003, elle représente une superficie totale de culture de  3.300 ha assurant une production annuelle de 130.000 T soit un marche de 100 millions d’€ HT.

 

 

courg1.jpg

 

 

HISTOIRE

 

La courgette est vieille de 1 200 ans avant notre ère. C’est une plante des tropiques et aurait une origine africaine, mais l’Asie en revendique la primeur ; elle y  symbolise l'abondance et la fécondité. Il faudra attendre1920 pour qu’elle apparaisse en Europe.

Les Italiens vont se spécialiser dans sa culture, puis la courgette va se répandre dans tout le  Bassin Méditerranéen. La fleur de courgette en beignet est un plat méditerranéen qui ravi les palais des gourmais et des gourmands.

A l’heure actuelle elle est cultivée même dans les jardins des pays du nord et au Canada.

 

PROPRIETES

 

La courgette est très peu énergétique, seulement 15 Kcalories ou 63 Kjoules pour 100 gr.

 

Composition

 

93  % d'eau

0,6 à 1,5  % de fibres suivant leur maturité (max de pectine et protopectine à l’état jeune)

3 % de protéines

0,4 % de lipides

3% de glucides.

 

vitamines (en mg pour 100 g) :

 

Provitamine A  :  0,12 (0,35 avec la peau)

B1 : 0,5

B2 : 0,09

B3 : 0,4

B9 : 0,02

E : 0,01

C : 15

 

 minéraux (en mg pour 100 g) :

 

Potassium : 200

Calcium : 30

Phosphore : 25

Sodium : 3

Fer : 0,3

Zinc : 0,3

Manganèse : 0,14

Cuivre : 0,08

 

INDICATIONS

 

La courgette est particulièrement savoureuse lorsqu'elle mesure entre 15 et 20 cm. Elle est indispensable dans la ratatouille. Les fleurs mâles sont comestibles ; farcies ou frites en beignets, elles ont une saveur délicate.

Quand la courgette va vers sa maturité, les graines deviennent grosses et dures dans la cavité centrale. A ce stade, elle sert à confectionner des potages, car son taux de fibres est plus élevé, ce qui la rend beaucoup moins tendre. En potage, elle permet un drainage efficace des voies digestives, mais perd une partie de ses vitamines.

La courgette se consomme rarement crue, mais plutôt cuite dans de multiples plats, ratatouille, couscous, gratins…

Crues, elles se conservent au frais dans le bas du réfrigérateur mais il vaut mieux ne pas les garder plus de deux jours car elles perdent leur eau, leur brillant et leur fermeté.

Découpées en rondelles et blanchies 1 min, vous pourrez les congeler après les avoir bien égouttées.

 

Intérêt nutritionnel

 

La très grande teneur en provitamine A, font de la courgette plus une plante médicinale qu’un légume.

Une ration de 300g de courgette  a un faible apport calorique, seulement 50 kcal, apporte :

- 1 mgr de provitamine A ; soit 130% de la dose journalière recommandée.

La provitamine A :

  • Intervient dans la défense de notre organisme contre les agents infectieux.
  • Agit, grâce au rétinol, sur la vue, la protection des tissus de l’œil et la qualité des muqueuses.
  • Elle est un facteur capital de la croissance.
  • Indispensable à la nutrition de tous les tissus (cartilages, os, organes digestifs, vaisseaux sanguins)
  • Favorise le sommeil.
  • Régule la tension artérielle
  • Entretien la thyroïde
  • Frénateur folliculaire dans le syndrome douloureux qui précède les règles
  • La vitamine A résiste dans la cuisson à moins de 100°C et est liposoluble.

 

-  600 mgr de potassium ; soit 17 % de la dose journalière recommandée.

Le potassium :

  • Maintien l’équilibre en eau des cellules
  • Stabilise la structure des cellules
  • Entretien la propagation de l’influx nerveux
  • Améliore les performances musculaires
  • C’est donc le complément indispensable à la provitamine A.

 

- 45 mgr de vitamine C ; soit 75 % de la dose journalière recommandée.

            La C :

·        Favorise le métabolisme du fer

·        Antioxydant

·        Renforce les défenses immunitaires

·        Combat les infections

·        Accélère la cicatrisation des plaies

·        Renforce les tissus

·        Antihistaminique naturel

·        Soluble dans l’eau, les excédents sont rejetés par les urines.

 

 

La très faible teneur en sodium (3 mg/100 g), fait de la courgette l’élément clé du régime hyposodé (sans sel). Les fibres tendre de la courgette jeune stimulent en douceur les fonctions des intestins et convient parfaitement aux systèmes digestifs délicats : convalescents, jeunes enfants, personnes âgées etc..

Elle est conseillée si vous souffrez de l'estomac ou de l'intestin tant colique que constipation.

Cueillie jeune et cuite après avoir été grattée ou épluchée, elle fait partie des premiers légumes que l’on peut introduire dans le régime des opérés du tube digestif, ou des personnes ayant souffert de gastrite ou de crise ulcéreuse.

 

PHARMACOPEE

 

Usage interne

 

La courgette améliore la qualité nutritionnelle de l’ensemble de l’alimentation, puisqu’elle renforce l’apport minéral et vitaminique de la ration, sans aucun risque de surcharge énergétique.

 

  • Crue, la petite courgette (15 à 20 cm de long) coupée en fines lamelles en salade, ou râpée, mélangée à d'autres crudités, elle garde le maximum des ses vitamines et oligo-éléments.
  • Les courgettes plus grosses, enlever les graines, ajouter 2 gros oignons et cuire à feu doux. Mixer pour obtenir un velouté.
        • Affections des voies urinaires
        • Anémie
        • Dyspepsies (lourdeur d’estomac, ballonnement, coliques…)
        • Etats fébriles
        • Obésité
        • Post opératoire des voies digestives
        • Régulateur des voies digestives
        •  

Pour bébé au moment de sa diversification alimentaire, le goût, très doux de la purée de courgette va le ravir.

 

 

Usage externe

 

Fraîchement coupée, la courgette a un effet calmant sur les coups de soleil.

 

JARDINAGE

 

Type de sol

Le sol doit être léger et riche en humus. L’acidité du sol doit être neutre et maintenir la terre très légèrement humide. La courgette aime le soleil, ce sont ses feuilles caduques assez grandes qui jouent parasol pour ses fruits. La distance de plantation entre les pieds doit être supérieure à 50 cm dans tous les sens.

 

Méthode de culture

Comme la plupart des légumes, on la trouve dans nos assiettes tout au long de l'année. C'est de mai à septembre qu'elle est la plus savoureuse et la plus juteuse.

Le semis s’effectue en mars ou en avril sous abri, dès le 15 mai (15 avril dans le midi), on peut semer en place directement. Dès que les plans sont à 4 feuilles, ils peuvent être transplantés en place.

Ne plantez pas la courgette au même endroit d'une année sur l'autre.

Un excès d'humidité peut amoindrir les capacités germinatives des graines.

La courgette n’aime pas le voisinage de la pomme de terre.

Chaque pied peut présenter deux types de fleurs : les fleurs mâles et les fleurs femelles.

Les fleurs sont unisexuées. La fleur mâle s’offre généreusement au soleil sur un long pédoncule, tandis que la fleur femelle se fait discrète sous le feuillage et à un pédoncule très court.

 

courg2.jpg

 

Plusieurs raisons justifient ce comportement :

-         son fruit contenant beaucoup de vitamines A ne peut pas être exposé au soleil, la lumière détruisant la provitamine A.

-         Sous les feuilles larges le fruit est protégé des vents et des pluies.

-         Le fruit doit être le plus près possible de sa tige nourricière.

Une fleur femelle, pour pouvoir être fécondée et donner une courgette, a besoin du transfert du pollen d'une ou plusieurs fleurs mâles. Ce transfert est assuré par les insectes. Chaque fleur, qu’elle soit mâle ou femelle développe du nectar afin d’attirer les insectes pollinisateurs.

courg3.jpgLes fleurs de courgette sont éphémères. Epanouies le matin dès 9 heures, elles se ferment vers midi pour ne plus s’ouvrir. Chaque fleur femelle dispose donc de 3 heures pour être fécondée.

La courgette est relativement facile à produire mais la régularité de la production passe par une bonne pollinisation. Il est donc impératif d’éviter les pulvérisations d’insecticides.

La courgette a besoin de chaleur pour croître ; une température entre 22 et 28°C est idéale.

 

Les maladies et insectes nuisibles du poireau

La courgette est sensible à l’oïdium, champignon qui est à l'origine d'un feutrage gris sur les feuilles, ces dernières se tachant ensuite de brun ainsi que les fruits.
Un traitement par un fongicide à base de souffre, peut remédier à ce problème. Maintenir une humidité la plus constante possible.

Deux insectes sont des nuisibles des plants de courgettes :

-         Le tétranyque  acarien qui suce le dessous des feuilles est à l'origine d’une maladie appelée la "grise". La plante est affaiblie et de petites taches blanches apparaissent sur les feuilles.

-         Le thrips est un petit insecte de couleur jaune, parfois noire, mesurant quelques millimètres, qui suce la sève. de nombreuses plantes.
Les plantes attaquées présentent de petites tâches blanches et elles dépérissent.

La courgette est difficile à traiter du fait de son système de pollinisation. Une pulvérisation d'infusions de tanaisie, de sureau ou encore de macérations de tabac pourrait convenir.
Si on ne désire pas pulvériser, les oiseaux restent dans ce cas le meilleur remède. L’aménagement d’une nappe d’eau à proximité des plants favorisera la présence des oiseaux qui viendront y boire et se baigner et du même fait vous débarrasserons de la vermine environnante.

 Le fruit grandi très rapidement, 3 à 4 jours après sa floraison la courgette mesure de 10 à 15 cm de long et est donc consommable.

 

GASTRONOMIE

 

La courgette doit être ferme avec une peau saine et brillante. Sa couleur doit être régulière et sans tâches.

 

VELOUTE DE COURGETTES

 

Pour le potage, on utilise indifféremment les courgettes petites ou grandes.

Eplucher le plus finement possible, 2 kg de courgettes, couper en 2 dans le sens de la longueur et si les graines sont grandes et dures les enlever.

Couper les en cubes.

Eplucher 2 gros oignons, les émincer.

Verser un peu d’huile d’olive pour couvrir le fond de la casserole, chauffer, faire brunir les oignons, puis ralentir la cuisson. Incorporer les courgettes, ajouter un cube émietté de bouillon de légumes, de poulet ou de viande suivant la saveur que vous désirer donner à votre velouté.

Faire cuire à feu doux jusqu’à ce que la courgette puisse s’écraser facilement à la fourchette.

Mixer.

Reprendre la quantité à servir, ajouter de l’eau pour obtenir la fluidité désirée, réchauffer à feu doux.

Bon appétit.

 

BEIGNETS DE COURGETTES

 

Faire préchauffer la friture à 150 °C

Choisir des fleurs de courgettes mâles.

Hacher finement 3 à 4 branches de persil plat.

Mélanger dans un bol, 150 gr de farine blanche, 250 ml de lait et 2 jaunes d’œufs, incorporer le persil.

Saler et poivrer.

Dans un autre bol monter les blancs des 2 œufs en neige puis les incorporer doucement à la spatule dans la préparation. Plonger délicatement les fleurs de courgette dans la pâte.

Déposer les beignets dans la friture et laisser dorer.

Voilà une entrée méditerranéenne à savourer avec un Beaume de Venise tradition légèrement frappé.

 

RATATOUILLE

 

Votre marché :

-         3 à 4 courgettes d’environ 20 cm

-         1 grosse aubergine

-         3 à 4 tomates

-         2 poivrons rouges

-         2 gros oignons

-         2 gousses d’ail

-         4 à 5 branches de persil plat

-         2 feuilles de lauriers

-         2 branchettes de thym frais

-         une quinzaine d’olives noires

La potée :

-         Laver les légumes

-         Plonger les tomates dans l’eau bouillante pour les éplucher et couper en quartiers

-         Gratter les courgettes

-         Epiner les poivrons

-         Eplucher et émincer oignons et ail

-         Mouliner le persil

-         Couper en dés courgettes, aubergine et poivrons.

-         Couvrir le fond de la cocotte d’huile d’olives brunir les oignons et l’ail

-         Baisser la cuisson et ajouter les tomates et laisser mijoter 10 min.

-         Ajouter les autres légumes et l’assaisonnement plus poivre et sel

-         Couvrir et cuire à feu très doux en remuant de temps en temps durant 1 heure.

-         Retirer le thym et le laurier

-         Ajouter le persil et les olives couvrir et poursuivre encore 2 min.

A servir avec un couscous et un Côte du Rhônes de bonne année.

 

Micha

 

      

17:48 Écrit par micha | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |