10/12/2006

Du désir à l'acte

L’auto-persuasion

 

Changer quelque chose dans sa vie est souvent très difficile, surtout s’il s’agit d’une addiction due au tabac, à la drogue, à l’alcool, un compagnon de vie ….

Peu de personnes savent qu’ils ont en eux-mêmes des possibilités de volonté d’auto-persuasion. Voici parmi de nombreuses autres méthodes, une qui ne coûte pas cher et qui se pratique seul.

Quand je dis seul, c’est soi avec son Soi et personne d’autre. Si possible, cela doit se pratiquer dans un endroit calme où vous êtes sûr de ne pas être dérangé. Il est important, avant de pratiquer de se relaxer par de la respiration lente et profonde.

Prendre une feuille de papier, au milieu vous écrivez, en majuscule et en gras, un prénom que vous aimeriez porter et vous l’entourez d’un cercle.

Déjà vous n’êtes plus devant une feuille blanche, mais en compagnie de ce prénom que vous aimez. Vous fermez les paupières, et laissez venir, sans les contrôler, les idées, les désirs qui vous passent par la tête concernant le sujet que vous désirez modifier dans votre vie et qui pourra vous amener dans une réalisation de vie personnelle meilleure. Ne pas juger des possibilités de réalisation, ici, tous les coups sont permis. Pour l’instant vous laissez émerger de votre inconscient  les possibilités de modification. Accueillir simplement tout ce qui vous passe par la tête, ne rien censurer.

Après ce chemin dans les confins de votre personnalité, vous allez écrire ou dessiner autour de la bulle contenant le prénom, ces pensées, tant les changements que vous désirez pour le futur que les produits de votre passé. Autour de chacune de ces idées vous dessinez une enceinte.

Vous reliez chaque enceinte à votre bulle.

Maintenant lisez le contenu de chaque enceinte, si possible tout haut, afin de vous entendre. Il est possible, que vous soyez étonné du contenu de certaines enceintes qui révèlent une part inconnue de vous-même. Puis à nouveau fermez les yeux et laissez s’envoler vos pensées sur le contenu de la lecture que vous venez de vous faire.

A présent, vous allez biffer d’un trait ce qui ne semble pas réellement servir vos intérêts.

Regardez et relisez les enceintes reliées à votre bulle et que vous avez gardées.

Essayez de mémoriser leur contenu.

Vous retournez la feuille, vous refermez les yeux et pensez aux impressions que  vous laissent ce que vous venez de lire, sans jugement sur l’action, ni sur vous-même.

Lorsque vous avez mémorisé, systématiquement un classement s’est opéré, rouvrez les yeux retournez votre feuille et entourez d’un trait de couleur l’enceinte qui a le plus retenu votre attention.

Prenez une nouvelle feuille, au dessus de laquelle, vous écrivez en lettre capitale le contenu de l’enceinte choisie, en dessous vous redessinez votre bulle prénom, puis vous divisez la page en deux parties.

Vous relisez, en conscience, l’enceinte choisie et vous envisagez ce qui pourrait permettre sa réalisation et vous le résumez dans la partie gauche de votre feuille. Des obstacles à sa réalisation vont aussi germer dans votre esprit, vous les résumerez sur la partie droite.

Quand cette réflexion est terminée, examinez la partie droite point par point et recherchez ce qui freine votre énergie de progresser et voir si cet obstacle émerge de vous ou de tiers.

-          Si c’est d’un tiers, cette pensée ne vous appartient pas, car c’est votre mental qui vous joue un mauvais tour en attribuant à ce tiers une pensée qu’il n’aura peut être jamais. Si c’est le cas, vous pouvez la biffer, puisque ce n’est plus à vous.

-          Si c’est la peur, voyez autour de vous les réalisations qui ont abouties, ces personnes ont aussi eu ces peurs et considérez que vous aussi pouvez franchir cette étape, vous le valez bien. Alors en âme et conscience, ou vous maintenez  la phrase ou vous la biffez. Pendant cette réflexion, d’autres arguments peuvent se présenter à l’esprit, n’hésitez pas à les résumer dans l’une ou l’autre colonne.

Ne jamais revenir aux hésitations du style « si j'étais sûr..., j'aurais peut-être dû..., je n'y arriverai pas... ».

Maintenant examinez avec attention, vos deux colonnes, quelle est celle qui est prédominante, vous avez devant les yeux une réponse objective à votre questionnement et c’est le moment de prendre votre décision.

Vous pouvez, maintenant prendre une belle feuille, y reporter votre enceinte, la bulle du prénom et la colonne de gauche, chaque jour vous pouvez l’enluminez d’un joli dessin.

Ce sera certainement un travail de longue haleine, vous allez signer votre engagement et le garder précieusement à portée de main. C’est votre certificat d’une vie meilleure.

Micha

 

17:14 Écrit par micha dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

j'ai lu!! trés bien, mais un peu long a lire et a assimiler!!!
je suis sure que le résultat est trés posiyif, et il faut le faire souvent. merci.a bientot.

Écrit par : pom | 05/06/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.