14/01/2007

Parasites de l'olivier en pot

Et oui, quand on a la nostalgie du midi de la france, on peut toujours ramener un petit coin de provence dans le nord ?

 

oli0103

 

Un petit ennui, le climat !!

L'été c'est cool, un petit coin plein sud, un petit arrosage de temps en temps ,s'il fait vraiment sec et ... il va même jusqu'à fleurir ;0))

En période hivernale, il faut évidemment le rentrer. Heureusement il y a une véranda où la température ne descend jamais sous la barre du zéro.

 

hivern611a

 

 

Un ennui cependant, il a des colocataires et l'humidité aidant de petits parasites s'attaquent à ses feuilles, y déposent leurs oeufs et s'en nourissent.

Résultat : brunissement et feuilles piquées.

J'ai traqué ces squateurs malveillants et analysé leur comportement. Voyez sur les photos à quoi ils ressemblent.

 

parasite1
   
 
music c'est une cochenille, mais pas n'importe laquelle, elle est vraiment particulère à l'olivier en latin c'est "Saissetia Oleae" mais elle a les mêmes moeurs que la cochenille.

Après la ponte, la femelle demeure à proximité de ses oeufs. Cela facilite le repérage des feuilles attaquées.

Le remède est simple, il suffit de nettoyer les feuilles qui ont été squatées, enlever les squateurs et de détruire leurs oeufs qui sont tout proche.

 

parasite2a

 

 

Sur l'agrandissement au microscope on peut voir les oeufs transparents et l'éclosion de certains.

 

parasite3a

 

 

Micha

 

17:44 Écrit par micha dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

blloog très instructif ton Blog.. tu repasses quand chez "nous" ????
Bon.......ANNIVERSAIRE :)

Écrit par : bebert | 03/05/2007

Répondre à ce commentaire

oooohhhhh!!!! bébert presque 5 ans pour découvrir ton commentaire grâce à marie ;0) merci pour tes voeux.
depuis 2007, je suis allé quelques fois en France, mais pas dans le midi; je suis resté dans le haut en bretagne et en picardie.
bises
micha

Écrit par : micha | 03/04/2012

J'ai perdu une plante aux cochenilles...

Marie

Écrit par : caf du var | 02/04/2012

Répondre à ce commentaire

bonjour marie,
préventivement, il y a une astuce que j'ai essayé, c'est enduire le tronc et les branches principales avec un chiffon imbibé de savon de marseille; depuis, je n'ai plus vu ces bestioles ;o)
cordialement
micha

Écrit par : micha | 03/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.