17/11/2007

La SALICAIRE Plante des voies digestives

La SALICAIRE est connue depuis l'antiquité comme la plante des voies digestives.

La salicaire commune ou Lythrum salicaria en latin, est aussi « l’herbe aux coliques » des anciens.

C’est une grande plante (de 1 à 2 mètres) vivace répandue partout en Europe. On la trouve dans les lieux humides et les terrains lourds des bords de l’eau. Elle se cultive facilement.

 salic1

Ses principales caractéristiques :

-         fleurs roses, mauves ou bleues, suivant le biotope, possèdent de 4 à 6 pétales en épi.

-         feuilles ovales lancéolées opposées et en quinconce.

-         Tige carrée, légèrement velue.

 

La salicaire est une médicinale précieuse de l’intestin et du pancréas :

-         Astringente

-         Tonique

-         Antispasmodique (sédative)

-         Cicatrisant de la muqueuse gastrique

-         Antihémorragique

En usage interne :En infusion et en sirop, la salicaire peut être administrée aux enfants et aux femmes enceintes, je n'ai trouvé aucune contre indication. Dans le livre "Secrets d'une herboriste"  Marie Antoinette Mulot recommande même la salicaire pour les nourrissons.
Il faut bien sûr adapter les quantités de liquide en fonction des quantités de liquides habituellement bues par la personne.

Pour les coliques et entérites :


- Infusion : 50/60 g de fleurs sèches pour 1 litre d’eau ou 100 g de plantes fraîches. Laisser infuser 6 à 7 minutes et prendre 3 tasses/jour.

- Sirop : tassez des sommités fleuries de salicaire dans le fond d’un pot, versez jusqu’à couvrir du sirop de sucre ou du miel liquide. Laisser macérer 1 nuit et filtrer.

- Vin : dans un pot de stérilisation d’1/2 litre, mettre une couche de sommités fleuries de salicaire, puis une couche de sucre de canne non raffiné. Recommencez cette opération tous les 3 jours jusqu’au niveau maximum du pot. Laissez macérer 1 mois à l’abri de la lumière. Filtrez et remettre les plantes dans le pot. Ajouter une même quantité de vin rouge au liquide obtenu. Tenir au frais. Versez le reste du vin sur les plantes et laisser encore macérer 48 heures, puis à nouveau filtrer. Ajouter au macérât déjà obtenu et mettre en bouteille.

Ce vin est pris en apéritif des repas.

Attention, ce vin ne convient absolument pas pour les enfants, les femmes enceintes et les personnes en sevrage d’alcool. 

En usage externe pour les eczémas suintant et maladies de la peau avec exsudation.


- Suc frais : hacher la plante en menus morceaux et utiliser directement en compresses.

- Décoction : hacher la plante en petits morceaux, couvrir d’eau, porter à ébullition et laisser frémir couvert à petit feu durant 10 minutes. Utiliser en cataplasme avec de l’argile verte.

Micha

 SALICPL

11:02 Écrit par micha dans Bien être | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |