20/06/2008

Arthrite et arthrose

Se présentant sous une centaine de formes différentes, l’arthrite s’attaque aux articulations du corps humain. La plupart des formes d’arthrite, qui peuvent apparaître à n’importe quel âge, même chez les enfants, se caractérisent par la douleur qu’elles entraînent. Toutefois, l’arthrite se développe le plus souvent entre 40 et 60 ans.

 

L’arthrose en est la forme la plus courante. On peut définir l’arthrose comme l’usure du cartilage des articulations et une modification du liquide synovial. Lorsque le cartilage, qui sert d’amortisseur entre deux os, s’use ou se détruit, les os causent des douleurs, une perte de mobilité ou des déformations. Toutes les articulations du corps peuvent être touchées par l’arthrose, mais ce sont généralement celles qui supportent le poids du corps (hanches, genoux) et les petites articulations des doigts qui sont atteintes. L’incidence de la maladie s’accroît avec l’âge : 85 % des personnes de plus de 70 ans en souffrent.

Les autres formes d’arthrite sont de type inflammatoire. Ces affections se manifestent par l’inflammation de la membrane qui entoure le cartilage de l’os de l’articulation. Le liquide synovial est sécrété et s’accumule excessivement dans l’articulation. Les arthrites inflammatoires sont généralement chroniques et évolutives. Elles se rencontrent trois fois  plus fréquemment chez les femmes que chez les hommes. Lupus, maladie de Lyme et goutte sont des arthrites. Les symptômes diffèrent de l’une à l’autre. Certaines formes sont associées à d’autres maladies, telles que le psoriasis et les maladies inflammatoires de l’intestin.

La polyarthrite rhumatoïde est la plus commune des arthrites de type inflammatoire.

Les principales manifestations de l’arthrite sont les suivantes :

Arthrose

-         douleur d’intensité variable localisée aux articulations ou autour de celles-ci 

-         sensation de raideur après une période d’inactivité, surtout le matin ; généralement de courte durée, quelques minutes à peine

-         difficulté à effectuer des tâches qui requièrent l’utilisation de la partie douloureuse, accentuation de la douleur en faisant une activité.

 

Polyarthrite rhumatoïde

-         signes d’inflammation d’intensité variable au niveau des articulations douloureuses (enflure, chaleur, rougeur)

-         raideurs après une période d’inactivité (généralement plus d’une heure)

-         douleur aux articulations lors des mouvements

-         se manifeste parfois lors de fièvre, perte de poids ou fatigue.

 

Des précautions peuvent diminuer ces phénomènes.

Pour les articulations portantes, il faut veiller à son poids et éviter les kilos superflus. Si vous souffrez d'arthrite, ne pas surcharger vos articulations, particulièrement hanches et genoux.

Être actif :

-         maintenir une bonne amplitude des mouvements

-         faire travailler muscles et articulations mais sans excès et en douceur

-         l'inactivité complète et l'entraînement de type sportif sont tous deux déconseillés

-         la pratique de sports intenses comme le ski et le tennis est déconseillée.

-         La natation et la promenade sont de bons exercices pour la plupart des personnes atteintes d'arthrite. L'eau apporte de grands avantages dans le traitement de l'arthrite. Essayez de trouver une activité aquatique (aquagym) qui vous plaise et que vous puissiez exercer de façon régulière. L'eau soulage de son poids les articulations qui peuvent être douloureuses.

-         Pratiquer du Yoga ou d’autres disciplines similaires. Faire des étirements. Les exercices d'assouplissement et d'étirement contribuent à diminuer la douleur et à prévenir les raideurs. Réservez quelques moments de votre journée pour vous livrer à quelques exercices. Étirez vos articulations touchées par l'arthrite, en prenant bien soin d'y aller en douceur.

-         Se faire masser ou se masser. Les massages permettent aux muscles de se détendre. Si vous souffrez d'arthrite, vos muscles sont particulièrement tendus puisque la tension musculaire augmente lorsqu'une douleur se manifeste. Ces massages doivent rester légers. Huile de massage : mettre 10 g de feuilles de romarin dans 250 ml d’huile d’olive à faire chauffer au bain marie pendant une heure, filtrer et laisser refroidir.

romar4
 

-         Reposer l'articulation. En cas de crise aiguë avec la polyarthrite rhumatoïde, éviter de bouger l'articulation, du moins, limiter son utilisation, afin de réduire l'inflammation.

-         Alterner froid et chaleur. Lorsque vous souffrez d'une douleur intense bien localisée, placez un sac de glace sur l'articulation douloureuse pendant une quinzaine de minutes. Ensuite, vous pouvez appliquer de la chaleur sur les muscles à l'aide d'une bouillotte ou en prenant un bain chaud. La pose de la paume de la main sur l’endroit critique diminue la douleur.

-         Contrôler son alimentation.

Eviter les produits allégés en graisse ; mieux vaut prendre un « petit gervais » que

250 gr de yoghourt allégé.

Les fruits favorables : ananas, poires, pommes, oranges, pamplemousses et raisins.

Les légumes favorables : artichaut, endives ou chicons,  chou, concombre, laitue, mâche ou salade de blé, radis roses et radis noir, carottes, poireaux. Ainsi que les assaisonnements : ciboulette, oignon et ail.

Eviter l’alcool et toutes boissons alcoolisées. Préférez des jus fruits allongés à l’eau.

Boire le plus souvent possible au cours de la journée par petites quantités.

-         Les bains. Ajouter à l’eau du bain de l’eau de romarin.

Préparation : deux poignées de feuilles (épines) de romarin à faire bouillir 10 minutes dans 3 litres d’eau. Filtrer et ajouter à l’eau du bain.

-          Les Tisanes. La mieux adaptée est la tisane de primevère. Malheureusement certaines personnes ne la supportent pas et font des allergies cutanées appelée « dermatite primulaire ». Cette allergie se traduit par des éruptions couleur rouge foncé et donne l’impression de coup de soleil. Si vous n’êtes pas allergique, une infusion de 10 minutes de 8g de fleurs/litre d’eau bouillante et par jour, en cure de 3 semaines maximum.

La reine des prés  est également très efficace. Egalement 8 g/litre d’eau et par jour. L’infusion de 10 minutes doit se faire dans une eau dont la température ne dépasse pas 80 °C, car au-dessus  de cette température certains produits actifs de la fleur sont détruits.

60716b



Micha

 

15:40 Écrit par micha dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |