05/12/2013

MEILLEURS VOEUX POUR 2015

LES NUITS LES PLUS LONGUES

 

Cette année 2014, la nuit la plus longue sera le 21 décembre, solstice d'hiver et le jour de la nouvelle lune le 22 ; seulement 8heures sépareront le lever du couché du soleil.

 

 

 

De nos jours, le calendrier est bien défini, mais des fêtes religieuses ont gardé une prédominance sur le cycle mathématique du partage du temps.
Au cours des siècles, de nombreux calendriers ont permis aux humains de régler leurs activités en fonction d’une mesure du temps.

 

 

 

 

 

 

Deux éléments principaux ont permis d'établir ces calendriers.

 

Le premier, celui qui est le plus visible et nous donne les éléments nécessaires à la vie terrestre est le Soleil.

 

Le second astre plus proche de nous est la Lune, dont le cycle nous semble plus difficile à intégrer, car ne correspondant pas, en partie entière, au cycle solaire. Cette année 2014, la nouvelle lune a lieu le 22 décembre; donc à quelques heures près en phase avec le solstice d'hiver.

 

 

 

Dans nos régions, les celtes, possédaient un calendrier dont l'année était divisée en 15 périodes de 24 jours correspondantes aux 15 consonnes de leur alphabet. Ces 15 consonnes représentaient aussi un arbre :

 

D le chêne, T le houx, C le noisetier, M la ronce, G le lierre, P tilleul, Q le pommier, R le sureau,
Z
le prunellier, B le bouleau, L le sorbier, N le frêne, F l’aulne, S le saule,
H l’aubépine

 

 Chaque voyelle était également la représentation d’un arbre ou d’un arbuste. A la fin de cette période du mois de l’aubépine, s’ajoutait 5 jours représentant les cinq voyelles :

 

 A l’épicéa, O le genêt, U la bruyère, E le peuplier, I l’if

 

Si on fait le compte,  15 mois de 24 jours cela fait 360 jours auquel s’ajoute les 5 jours de fin d’année cela fait 365 jours pendant lesquels on trouve 12 lunaisons. Mais au bout de cette année, le soleil n'est pas toujours au rendez-vous avec la lune !!!
C’est seulement tous les 19 ans que le soleil a rendez vous avec lune.

 

Ce n’est pas un hasard que le gui hôte du chêne revêtait une importance dans la symbolique celte, puisque le chêne est l’arbre de l’an nouveau. Quand à l’if que l’on a perpétué à placer en bordure des cimetières est l’arbre du dernier jour de l’an, une fin en soi.

 

Un site comme Stonehenge montre l’intérêt des anciens à la notion de la connaissance des astres et à la précision de la mesure du temps et de l’espace.                                                                                                                                              Que mesure t’on sur de tels sites ?

 

Le soleil se lève à l’Est, c’est un fait indéniable, mais pas à la même position d’horizon. Le soleil et encore plus la lune n’était une référence valable pour les déplacements à longue distance, ce sont des étoiles qui ont servi de référence à trouver un point fixe, c'est l’étoile Antarès qui a permis dès le XIVème siècle de déterminer des axes de référence tels le Nord et son opposé le Sud. Les axes transverses réalisent donc l’Est et l’Ouest son opposé. Le point du levé du soleil d’hiver aux environs de notre 21 décembre correspond à ce point Est et s’appelle "solstice d’hiver". C’est ce point hivernal qui sert de référence au décompte des cinq jours « voyelle » finissant par l’If jour des morts et connu sous Samain.

Comme en témoigne le chaudron de Gundestrup, Samain symbolise la mort du guerrier, mais aussi sa régénération à l'état primordial, représenté par le « chevalier », à la suite de la plongée dans l'élixir de vie immortelle.

 

Dans la mythologie celtique, le chaudron « magique » peut, suivant les légendes, donner de la nourriture aux humains ou bien donner le savoir universel à celui qui goûte de son contenu ou encore ressusciter les morts. Ces vertus nous les trouvons dans les récits du Graal et du roi Arthur représentation christianisée du chaudron d'abondance ou du chaudron de la connaissance.

 

Qu’en est-il de nos jours ?

 

Nos technologies modernes, horloges atomiques obligent, nous permettent de nous passer de ces horloges naturelles. C’est grâce a une anomalie de l’atome du césium 133 (133Cs) ayant un électron célibataire (le 6s) qu’a été défini la seconde; c'est le temps pendant lequel se produisent 9.192.631.770 périodes de la radiation de cet élément.

 

 

Les religions nous rappellent qu’un jour nos ancêtres ont tous tenu compte des astres pour déterminer la mesure du temps.Chez les catholiques, les fêtes de Pâques, d’Ascension et de Pentecôte restaient déterminées par la pleine lune suivant la fête de la Nativité. 
C’est au concile de Nicée que  fut décrété que  la pleine lune suivant l’équinoxe de printemps ferait référence. Cette mesure pourrait provenir d’une analogie avec l’ancien calendrier romain. En effet, l’année commençait  à l’équinoxe du printemps et comptait des mois de 30 et 31 jours. Le premier mois étant dédié au dieu le plus puissant Mars.

Sept
embre tout comme les suivants étant réellement le septième mois de l’année et non le neuvième comme actuellement.

 

 

 

 

Pour les musulmans, le calendrier est resté uniquement lunaire. Il a commencé à compter de l’année de l’exil du Prophète Muhammad à Médine, en 622 de notre ère.

 

Depuis le 15/10/2014 nous sommes l’année  1436 de l’hégire, déterminé par la fin du 12ème mois, Dhu al Hijja 

 

Les fêtes commencent toujours au coucher du soleil, à la veille de la date indiquée, et finissent avec la sortie des étoiles le jour de la date indiquée. La fête musulmane de fin d'année la plus proche est Al Mawlid le 3/1/2015 qui est l'anniversaire de la naissance du prophète Mahomet.

 

 

 

 

La fête la plus proche de Noël pour la religion judaïque est Hanukkah Mercred ou Hanoucca plus connue sous le nom de « Fête des Lumières ». Cette fête est célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev ; donc pour notre calendrier, du 17/12/2014 au 24/12/2014. Nous sommes maintenant en l'an de grâce 5775  .... du calendrier Hébraïque.

 

Pourquoi allume-t-on des lumières à Hanoucca ?

 

Lorsque les Hasmonéens pénétrèrent dans le Temple après leur victoire sur les Syriens, ils avaient en main sept lances en fer. En remerciement de leur victoire, ils les entourèrent de bois et en firent un chandelier, qui est l’actuelle Menorah. Mais pour allumer la Menorah il faut de l’huile ! L’un d’eux, Juda Makabbi ne trouva qu'une fiole d'huile qui portait le sceau du Grand Prêtre. Elle ne suffisait que pour l'allumage d'une seule soirée. Grâce à un miracle, elle éclaira le Sanctuaire pendant huit jours.

 

D’où vient ce miracle ? Cette huile était réservée à l'onction des rois d'Israël et des Prêtres et non pas réservée à l'allumage habituel du chandelier.

 

C’est pourquoi se perpétue cette fête des lumières à travers les siècles.

 

 

 

Alors riche de ce rappel, que vous fêtiez Noël, Dhu al Hijja ou Hanoucca que l’année 2015 soit, pour vous et vos proches, une année de joie et de bonheur.

 

Que la nouvelle Lune de Noël  soit pour vous le meilleur des présages.

 

Micha

 

 

 

16:03 Écrit par micha dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |