03/08/2006

Le Laurier

Le Laurier

 

Un peu d’histoire

 

Le laurier est originaire d’Asie, mais c’est très rapidement acclimaté aux régions méditerranéennes. Dans l’antiquité grecque, le laurier est associé au soleil et aux dieux solaires particulièrement le bouillant séducteur dieu Apollon. On le représente souvent le front ceint d’une couronne de laurier. Au moyen âge il figure en bonne place dans tous les jardins monastiques.

 

Il y a laurier et laurier

 

 

 

Le laurier utilisé tant en cuisine qu’en médecine, est le laurier noble (laurus nobilis) appelé aussi laurier sauce, laurier d’Apollon, laurier des poètes ou laurier franc.

Les autres lauriers sont toxiques soit par leurs feuilles, comme le beau laurier rose dont les feuilles ressemblent très fort au nobilis ou le laurier cerise ou le fruit rouge ressemblant aux cerises attire les enfants.

 

 

Le laurier est un arbre pouvant atteindre 6 à 8 mètres de haut. On le connaît en buisson, surtout dans les régions froides où il doit être placé en orangerie pour passer l’hiver.

 

La symbolique du laurier

 

La couronne de laurier a ceint le front des plus grands de ce monde, que ce soit des dieux comme Apollon ou des empereurs comme César ou Napoléon. C’est la couronne des vainqueurs quelque soit l’art ou le sport pratiqué. Posé sur la tête, cette couronne symbolise un lien des deux hémisphères cérébraux et donc l’équilibre des cerveaux gauche et droit, l’équilibre du créatif et du mental, de l’art et de la création.

Le baccalauréat, épreuve ultime de nombreux étudiants, vient de bacca = baies et laurea = laurier, donc le fruit du laurier, qui représente le fruit des études. 

En médecine asiatique, le laurier est associé au 6ème chakra, Ajna, centre est situé entre les sourcils, juste au-dessus des yeux. Les problèmes de sinus, catarrhe et rhume des foins peuvent également procéder du déséquilibre de l’Ajna.

 

Utilisation phytothérapique du laurier

 

C’est uniquement la feuille séchée qui est utilisée en tisane à raison de 30g par litre d’eau. L’infusion dure 10 minutes et est prise après les repas.

les vertus de cette tisane sont reconnues pour :

-         difficultés de digestion

-         ballonnements

-         grippe

-         bronchite

 

En usage externe, on utilise une huile de feuilles fraîches et une pommade de baies en friction légère locale sur les douleurs rhumatismales et les hématomes.

 

-         100g de feuilles sont mises à macérer 24 heures dans 100 ml l’alcool de fruit à 40°. On ajoute alors, 1 litre d’huile d’olive que l’on place au bain marie pendant 6 heures puis filtrer.

-         Piler de baies entières, non dénoyautées, de laurier. Porter cette pâte à ébullition et maintenir au feu 10 minutes, puis pressez à chaud. Laisser reposer le liquide au-dessus duquel va se former une huile. C’est uniquement cette huile qui va être incorporée à 2 part d’huile de baies de laurier pour 1 part de saindoux de porc non salé et malaxée pour obtenir une pommade homogène.

Les baies ne peuvent jamais être prises par voie buccale, elles sont toxiques.

 

Utilisation culinaire de la feuille de laurier

 

Les propriétés médicinales digestives de la feuille de laurier ont favorisées son utilisation pour des mets  lourd à digérer. Les feuilles fraîches ont plus de saveur, mais la feuille séchée peut convenir. En plus, elle possède des propriétés antiseptiques qui vont permettre une double qualité pour les macérations de viandes, conservation et digestibilité.

C’est une des trois épices du bouquet garni avec le thym et le persil. Une carotte, un gros oignon piqué de clous de girofle, quelques échalotes, sans oublier une bonne gousse d’ail complèterons l’assaisonnement de ces marinades au bon vin rouge de bourgogne pour les viandes rouges ou un excellent riesling pour les viandes blanches. Une partie de la marinade filtrée, additionnée de crème fraîche et liée au tapioca, pourra servir à napper de sauce le plat de viande.

Bon appétit.

 

Laurier décoratif

Ce laurier ne peut absolument pas servir ni en phyto, ni en cuisine.

 

 

Micha

 

11:15 Écrit par micha dans Général | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

20/07/2006

Le regard vers les étoiles

Les Perséides 2006


Une superstition veut que lorsqu’on voit une étoile filante, on peut faire un vœu et il se réalisera. Alors, vous tous qui désirez se voir réaliser vos désirs, c’est la nuit du 12 au 13 août. C’est certainement la nuit de l'année la plus attendue par les amateurs d’étoiles filantes.

 

Pourquoi ?

Et bien, c’est cette nuit-là que l’essaim de météorites des Perséides atteint son maximum de visibilité.

Elles nous reviennent fidèlement, d’année en année.

 

Mais de quoi s'agit-il?

De la pluie d'étoiles filantes des Perséides, bien sûr!

La croyance populaire, fixait la date de ces perséides à la Saint Laurent fixée au 10 août ; on les appelait les larmes de Saint Laurent.

Les Perséides se dérouleront sous de bonnes conditions en 2006. Le maximum d’activité se produira cette année le 12 août  vers 3 heure.

La Lune étant  pleine le 9 août gênera les observations par sa luminosité. Les conditions d'observation seront donc bien meilleures avant le lever de la Lune, à 22h25. Toutes les heures sont des heures locales à Uccle.be.

Près du maximum, on peut s’attendre à voir une trentaine d’étoiles par heure, dans un ciel modérément sombre, et jusqu'à une cinquantaine dans des conditions excellentes. Ce nombre peut chuter à 10 sous un ciel pollué de lumière en banlieue. Il sera également possible d’observer quelques Perséides, en moins grand nombre, au cours des nuits qui précèdent et qui suivent la période favorable du 12 août.

Les Perséides sont actives du 17 juillet  au 24 août.

Les étoiles filantes, en réalité des météores, sont des pierres venues de l’espace, qui se consument en entrant à très grande vitesse dans la haute atmosphère terrestre entre 65 et 135 kilomètres d’altitude. La Terre se déplace à 29 kilomètres par seconde autour du Soleil, et les pierres ont des vitesses de l’ordre de 40 kilomètre à la seconde : la vitesse d’impact d’une étoile filante qui arrive dans l’atmosphère se situe donc généralement entre 30 et 70 km/s, ou encore entre 100 000 et 250 000 km/h, selon que la collision soit frontale ou non !

 

Comment observer ?

Allongez-vous confortablement sur une chaise longue dont le dossier est incliné à 45 degrés. Vous soutiendrez confortablement la nuque par un petit coussin. Guidez votre regard à mi-hauteur entre l’horizon et le zénith. Les étoiles filantes vous paraîtront plus nombreuses et leurs traînées plus longues si vous regardez à la gauche du point du ciel d'où semblent émaner les météores. Évitez autour de vous les sources de lumière qui diminuent fatalement votre perception visuelle.

Les nuits d’août sont souvent très humides et  par conséquent, il convient de se vêtir chaudement, même que l’on soit en plein été, d’éviter le contact direct avec le sol, et même sous votre siège, un tapis de sol, une bâche ou une toile de plastique pourra faire une excellente barrière contre l’humidité et ainsi se protéger de la rosée. L’humidité peut rapidement transformer ce qui s’annonçait comme une agréable soirée à la belle étoile en une mauvaise expérience…

Le fait d’être immobile, augmente rapidement l’impression de froid et donc il faut en tenir compte et prévoir des couches supplémentaires pour se couvrir progressivement.

 

 

  

Où regarder ?

La carte qui figure sur le blog n’étant pas terrible, vous pourrez voir un peu mieux celle à l’adresse :

 http://users.skynet.be/jardin_fleuri/image/cielpers...

En amenant le pointeur de la souris en bas à droite de l’image, un rond permet d’agrandir la zone concernée.

De plus, les couleurs sont invrsées et permettent de prendre une copie sans vider votre encrier d'encre noire ;0)

Donc, muni du plan du ciel que vous aurez copié et d’une petite lampe de poche pas trop forte, vous pourrez repérer le point d‘émergence où apparaîtront les étoiles filantes. C’est aussi l’occasion d’apprendre en famille ou entre amis un petit coin du ciel.

Bonne chance pour vos observations.

Micha

 

  

17:58 Écrit par micha dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |